ACTION OU VÉRITÉ : HMM..AUCUN DES DEUX

Action ou Vérité est un film d’horreur/thriller américain basé sur le célèbre jeu de fin de soirée du même nom. Alors que l’idée est plutôt bonne, le film est aussi prévisible qu’un Destination Finale.

UNE PARTIE D’ACTION OU VÉRITÉ BANALE

Produit par Blumhouse, compagnie spécialiste des films d’horreur à petit budget, Action ou Vérité n’excelle nulle part. Pourtant on parle du studio derrière Split et Get Out quand même. Malheureusement, la qualité n’est pas au rendez-vous avec celui-ci. Action ou Vérité est votre film d’horreur petit budget pour adolescents en quête de frissons. Sauf qu’il n’y en a pas tant que ça même pour le plus peureux d’entre nous.

Lucy Hale dans le rôle d’Olivia © Universal Pictures

Côté réalisation, tout est correct sans pour autant révolutionner le genre. Pour faire simple, c’est comme regarder un Destination Finale mis à jour. Les effets spéciaux sont okay, le son aussi et les décors, bah on n’en profite pas vraiment. On est baladé entre le Mexique et les États-Unis sans pour autant voir du pays. De toute façon, ce n’est pas le but ici. On peut même dire que le but du film est manqué du début à la fin.

À LIRE AUSSI : COUNTDOWN : UN DESTINATION FINALE MANQUÉE ?

ON CHOISIT ACTION !

Bon, il n’y en a pas vraiment hein… On suit une bande d’étudiants qui décident de passer leur Spring Break au Mexique. Lors de leur dernière nuit dans le pays, Olivia (Lucy Hale) (qui à la base ne voulait pas venir) rencontre un certain Carter. Le courant passe super bien. Tellement bien que Carter propose un after à la bande d’amis. Il les entraine dans une espèce de couvent abandonné et leur propose de jouer à (roulement de tambours) action ou vérité.

Lorsque le tour de Carter arrive, il avoue pourquoi il a amené la bande dans cet endroit. Avant de s’enfuir, il leur explique quand même (parce qu’il est gentil le Carter) que le jeu est réel et que c’est une malédiction. Il faut jouer jusqu’au bout sinon c’est la mort qui les attend. Bien entendu, personne ne le croit, mais de retour aux États-Unis, tout change très vite. Le groupe d’amis comprend qu’il doit rester uni face à l’esprit maléfique et les secrets des uns et autres.

LA VÉRITÉ ? ON S’ENNUIE

L’idée même du film est super, mais les scénaristes n’ont rien fait pour la développer. Il n’y a rien de subtil, tout est prévisible et les personnages ne sont que des clichés vus et revus. Action ou Vérité ne fait même pas peur et le visage qu’arborent les protagonistes une fois possédé est plus drôle qu’effrayant. De plus, on a l’impression de voir un film d’horreur aseptisé. Pas vraiment de sang, pas vraiment d’horreur, pas vraiment de travail quoi. On sent même le montage bâclé ici et là. En revanche, il existe une version plus gore, mais est-ce qu’elle sauve le film ? Non !

Tyler Posey a bien changé depuis Teen Wolf

Action ou Vérité vous fera passer le temps ou rire devant le jeu d’acteur moyen, mais c’est vraiment tout. On comprend pourquoi il est passé inaperçu en France lors de sa sortie en 2018.

%d blogueurs aiment cette page :