VOUS ÊTES ANUPTAPHOBE SI VOUS AVEZ PEUR DU CÉLIBAT

C’est vrai. Si vous avez peur du célibat, il y a des chances que vous soyez anuptaphobe. Non, non, on ne l’a pas inventé.

Anuptaphobie, c’est le nom que l’on donne à la peur de rester célibataire. C’est une angoisse que l’on peut associer à une crise d’identité et très souvent, à un manque de confiance en soi. Comme ça ne suffit pas, la pression sociale est aussi, une des causes de l’anuptaphobie.

QU’EST-CE QU’UN ANUPTAPHOBE ?

Les anuptaphobes sont obsédés par l’amour. Ils sont en perpétuelle quête de la personne idéale, celle qui comblera ce vide sans fond qu’ils éprouvent. Paradoxalement, les anuptaphobes se dévalorisent sans cesse, pensant qu’ils ne sont pas assez beaux ou assez intéressants. Malheureusement, ce manque de confiance, renforce en eux l’idée que personne ne voudra d’eux toute leur vie.

L’anuptaphobie s’accompagne de symptômes cliniques comme le précise le Cosmopolitan : angoisse et anxiété accompagnées d’une accélération du rythme cardiaque par exemple. Un grand pessimisme et défaitisme par rapport au fait de supporter le célibat, la dépression, paranoïa, jalousie maladive, refus de la séparation, etc.

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES ?

Étant donné qu’ils vivent dans cette angoisse et que l’idée d’être seuls leur est impensable, les anuptaphobes ont tendance à tout faire pour se mettre en couple. Cela se termine souvent par une relation avec quelqu’un par défaut. En clair, le but des anuptaphobes est d’éviter la solitude à tout prix.

De plus, il arrive que cette peur de la solitude provoque une dépendance sexuelle. Pourquoi ? Parce que pour un anuptaphobe, plus il a de relations, plus il aime et plus il se sent aimé.

LES SITES DE RENCONTRES, LES MARCHÉS DES ANUPTAPHOBES

40 ans toujours puceau © Universal Pictures

Il y a beaucoup d’anuptaphobes sur les sites de rencontres. Vous l’aurez compris, c’est un peu leurs marchés de l’amour. Ils leur permettent de rechercher l’amour idéal et de sentir aimé en un clic ou swipe.

Il faut faire la différence entre anuptaphobie et la peur non pathologique d’être célibataire. Les deux ont des symptômes similaires comme rester dans une relation parce qu’on pense que c’est toujours mieux que le célibat, vouloir tout contrôler et planifier en amour, faire des analyses étymologiques du moindre SMS ou des analyses comportementales des faits et gestes du conjoint(e), etc..

Cosmopolitan

LES SOURCES DE L’ANUPTAPHOBIE

Célibataire mode d’emploi © Flower Films / New Line Cinema

Selon Alain Héril, psychanalyste et sexothérapeute, les anuptaphobes souffrent d’une très grande peur/angoisse de l’abandon. Celle-ci peut remonter à l’enfance : l’abandon par un parent, l’incompréhension par l’entourage.

La société joue aussi un rôle important dans les cas d’anuptaphobie, surtout chez la femme. Dans la culture que l’on connaît et qui, heureusement est en train de changer, le célibat chez la femme a toujours été perçue de façon négative : Bridget Jones, Célibataire mode d’emploi, etc. ou encore les dessins animés Disney et leurs princesses qui ne s’épanouissent qu’une fois en compagnie de leur prince charmant.

Il faut aussi ajouter les amis et les parents qui sont toujours à demander « Alors toujours célibataire ? », « Pas de copain en vue ? ». Des questions qui, on est bien d’accord, finissent par mettre mal à l’aise plus qu’autre chose. Sans parler de la pression du mariage dans certaines cultures…

S’il n’y a pas de solution miracle pour lutter contre l’anuptaphobie ? La plus efficace serait de voir un psychologue.

Sources : Doctissimo, Alain Héril, Cosmopolitan, Femme Actuelle

%d blogueurs aiment cette page :