APPLE TV+ : SEE, UNE SÉRIE À VOIR TOUT SIMPLEMENT

500 ans dans le futur, la race humaine a perdu la capacité de voir. Malgré le fait qu’elle soit plongée dans l’obscurité, elle arrive à maintenir un certain équilibre. Ce dernier est rompu, lorsque des jumeaux naissent, voyants. See, c’est la découverte d’un monde déstabilisant et fascinant…

Créée par Steven Knight, See est une série qui se déroule dans un futur dystopique, 500 ans après notre époque. Le monde que nous connaissons n’est plus. La faune et la flore ont pris la place des immeubles de verres et des voitures. Les villes sont remplacées par des villages. Cinq siècles pendant lesquels l’humanité a perdu la notion, le sens de la vue. Dans See, parler de la vue est interdit. Pire encore, être soupçonné de posséder un tel sens vous envoie au bûcher…

UN SEE BON SCÉNARIO

Hera Hilmar / Jason Momoa © See / Apple TV+

La série diffusée sur Apple TV+ tourne autour de la famille de Baba Voos (Jason Momoa). Chef de sa tribu en plus d’être un excellent combattant et chasseur, il devient le parent de jumeaux capables de voir. Lui et sa femme Maghra (Hera Hilmar)  ainsi que d’autres membres du clan, décident de partir afin de les protéger du chasseur de sorciers, Tamacti Jun (Chritian Camargo) et de la reine Kane (Sylvia Hoeks).

La famille se lance dans une expédition guidée par les messages d’un certain Jerlamarel (Joshua Henry). Entre découverte d’un monde qu’ils ne connaissaient que très peu, secrets, révélations, paysages magnifiques (qu’ils ne peuvent pas tous voir malheureusement) et retournements de situation, See nous tient en haleine à chaque épisode. Steven Knight, (Serenity) et Francis Lawrence (I am Legend, Hunger Games) s’en sortent très bien!

Alfre Woodward (Paris) © See / Apple TV+

Chaque épisode apporte son lot d’informations sur le monde qui les entourent. Leurs coutumes, leurs croyances, la répartition des tâches, tout est bien pensé et paraît logique et pourtant si irréel. On a beau les voir évoluer, on se demande toujours, mais comment font-ils ? En ce qui concerne les dialogues, petit à petit, ils nous apprennent l’histoire de chaque personnage sans tomber dans le monologue. Toutefois, dans son ensemble, le scénario nous laisse avec pas mal de questions sans réponses.

UNE LEÇON DE RÉALISATION

© See / Apple TV+

See, c’est une claque visuelle à chaque plan. Qu’ils soient larges, rapprochés, panoramiques, ils sont à couper le souffle. La direction artistique et la photographie sont bluffantes. Les décors, les tenues et surtout les sons, sont gérés à la perfection. En effet, étant tous aveugles, l’ouïe devient donc le sens le plus important avec celui du toucher et l’odorat. Et ça, le réalisateur nous le fait vivre.

Les scènes de combats quant à elles, sont aussi stressantes que jouissives et ça dès le premier épisode. On a l’impression d’entendre le silence, c’est dire à quel point la tension monte. Ils se battent en raclant leurs épées au sol ou en tapotant les murs pour attirer l’ennemi. C’est intense et Jason Momoa est féroce.

Jason Momoa (Baba Voos) © See / Apple TV+

Enfin, le rythme n’est pas trop mal. Les événements s’enchaînent bien sans lourdeur. Nos yeux et oreilles en redemandent tant les décors, les ambiances visuelles et sonores changent souvent. Il arrive même qu’on se surprend à vouloir entendre ce qu’ils écoutent dans la série au moindre petit « shhh shhh »…

En bref, See est une série à voir, à regarder et à écouter, tout simplement.

© See / Apple TV+
%d blogueurs aiment cette page :