POURQUOI AVENGERS : ENDGAME N'A PAS EU L’OSCAR DES MEILLEURS EFFETS VISUELS ?

Nombreux sont ceux qui doivent s’offusquer devant le fait qu’Avengers : Endgame n’ait pas obtenu d’oscars. Pire encore, le film n’a même pas eu l’oscar des Meilleurs Effets Visuels. Il y a bien une raison à cela qui est toute simple.

Devancé par 1917 de Sam Mendes, Avengers : Endgame, pourtant élu film le plus rentable de l’histoire, rentre bredouille des Oscars. Il s’incline dans l’une des catégories dans laquelle il avait le plus de chances de remporter un oscar. Cette catégorie, c’est celle des Meilleurs Effets Spéciaux. Contrairement à ce que tout le monde pense, elle ne récompense pas le film ayant le plus de CGI. D’ailleurs l’Académie précise au sujet de cette catégorie qu’elle juge :

«Le talent artistique, la compétence et la fidélité avec laquelle les illusions visuelles sont réalisées. »

À LIRE AUSSI : CINÉMA : AVENGERS : ENDGAME, LE FILM AUX RECORDS ?

LE CAS AVENGERS : ENDGAME

On vous entend déjà dire « Oui mais Avengers : Endgame donne vie aux personnages Marvel et à leurs pouvoirs ! ». Ce n’est pas faux, mais est-ce que cela n’a pas déjà été vu ? Tous les films Marvel de ces dernières années le prouvent. Les effets spéciaux sont excellents, mais n’apportent rien de « neuf ».

La bataille face à Thanos est époustouflante. Les pouvoirs de Captain Marvel, de Thor, la combinaison d’Iron Man ou encore Dr. Strange et sa magie mystique… Tout cela est bien beau, mais on les retrouve dans d’autres productions cinématographiques et séries télés. Par conséquent, l’impact est moindre comparé à un 1917 qui arrive à nous faire croire que tout a été tourné en un seul plan séquence.

1917 OU L’INNOVATION

1917 a tenté d’innover dans l’art des effets visuels et c’est un succès. C’est comme regarder un nouveau cinéma. Imaginez le travail que cela demande de réussir à faire croire au public que tout ce qu’il voit a été tourné sans faire de pause ? Les méthodes mises au point pour y arriver ne seront pas utilisées de si tôt. 

Dans 1917, des morceaux du plateau de tournage sont pré-découpés et pré-agencés pour laisser la caméra suivre Schofield et Blake dans leur mission sans interruption et à 360 degrés. On sait que la caméra passe des mains d’un cameraman à une grue, puis sur un véhicule sans « coupures » ou c’est qu’on nous fait croire. Ajoutez à ça, les effets de lumières programmés à gauche à droite pour s’assurer que l’éclairage soit parfait à des moments bien précis et vous comprenez pourquoi ils ont l’Oscar.

En clair, il y a tout un processus imaginatif, créatif derrière 1917 qui explique qu’aux yeux de l’Académie, il soit plus logique de le récompenser. Meilleurs Effets Visuels ne doit pas être synonyme de « Plus impressionnant » ou « Plus cher », mais plutôt de « Meilleur Création d’Effets Spéciaux ». Avengers : Endgame ne démérite pas, mais il n’y avait rien de bouleversant techniquement et d’unique..

%d blogueurs aiment cette page :