BASKETBALL AFRICA LEAGUE : DÉPART MANQUÉ

Initialement prévu pour mars 2020, le début de la Basketball Africa League a été repoussé à une date ultérieure à cause du coronavirus.

QU’EST-CE QUE LA BASKETBALL AFRICA LEAGUE ?

La Basketball Africa League est une nouvelle compétition organisée par la NBA en collaboration avec la Fédération Internationale de Basketball (FIBA). C’est un projet de longue date, destiné à mettre en valeur le basket-ball africain et lui donner la légitimité qu’il mérite.

Cette ligue comporte 12 équipes provenant de plusieurs pays africains. Les matchs se dérouleront au Maroc, en Égypte, au Sénégal, en Angola, en Tunisie, au Kenya, au Rwanda et au Nigeria. Ces pays ont été sélectionnés parce qu’ils possèdent des infrastructures prêtes à accueillir de nombreux fans.

LE FONCTIONNEMENT DE LA BASKETBALL AFRICA LEAGUE

Les 12 équipes sont divisées en deux conférences: six dans chaque, afin d’éviter les longs trajets. Les rencontres se dérouleront dans les villes suivantes : Le Caire (Égypte), Dakar (Sénégal), Lagos (Nigeria), Luanda (Angola), Rabat (Maroc) et Monastir (Tunisie). En ce qui concerne les demi-finales et la finale, elles se jouent à Kigali au Rwanda.

Lors de la présentation du logo officiel de la Basketball Africa League

COMPOSITION DES ÉQUIPES

Chaque équipe a droit à 16 joueurs. Elles ont le droit d’avoir un maximum de 2 joueurs non-africains. Cependant, 8 membres de l’équipe doivent avoir la même nationalité que celle du club. Enfin, les équipes ne peuvent pas avoir plus de 4 éléments provenant d’un autre pays africain.

RÈGLES FIBA OU NBA ?

Les matchs respecteront le règlement FIBA. La ligne de tir à 3-points est 6m75 au lieu de 7m23 comme en NBA. Ce qui veut dire aussi qu’il ne faudra pas trop s’attendre à des gros scores.

UNE PORTE SUR LE FUTUR ?

La Basketball Africa League est une opportunité pour les joueurs africains et la NBA. Les scouts pourront mieux recruter, car ils auront une meilleure visibilité et accès aux joueurs. Les athlètes évoluant dans la ligue bénéficieront eux, d’une plateforme pour se mettre en valeur. Tout le monde y gagnera. Bien évidemment, il faut voir sur le long terme. Rome ne s’est pas faite en jour et la NBA non plus d’ailleurs…

Source : BFM

%d blogueurs aiment cette page :