BIRDS OF PREY : DU WHAT THE F**K QUI FAIT DU BIEN

Avec Birds of Prey, DC Comics nous offre un bol d’air frais dans son univers. C’est un excellent zoom sur la vie d’Harley Quinn et sa folie. On en redemande.

Dans Birds of Prey, on suit Harley Quinn après sa rupture avec le Joker. Maintenant qu’elle n’est plus protégée par son immunité, toute la ville lui en veut et notamment Black Mask. Malheureusement pour elle et pour ce dernier, il se fait voler un diamant très précieux par une jeune fille, Cassandra Clain. Il accepte alors de laisser Harley Quinn retrouver Cassandra. Alors que le chaos risque de s’abattre dans sa vie, Harley va devoir faire équipe avec la Chasseuse, Black Canary et Renee Montoya pour faire tomber Black Mask.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn : Photo Margot Robbie
Copyright 2020 Warner Bros. Entertainment Inc. / Margot Robbie

UN SPIN-OFF SOLIDE

Cathy Yan est la première femme réalisatrice d’origine asiatique à réaliser un film de super-héros. Toutefois, elle est la seconde femme à en diriger un après Patty Jenkins et son Wonder Woman. Côté scénario, Birds of Prey est rattaché à l’univers DC dans lequel on retrouve Batman V Superman, Suicide Squad dont il est le spin-off ou encore Justice League, Aquaman et Shazam. Même si quelques allusions sont faites sur Batman ou le Joker, aucun n’apparait dans le film. Ici, c’est une histoire d’émancipation de la femme. Une femme qui n’a pas besoin d’un homme pour être qui elle est. Sans tomber dans les clichés, le film respecte son intention et c’est super.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn : Photo Cathy Yan, Margot Robbie, Rosie Perez
Copyright Warner Bros. France / Cathy YanMargot RobbieRosie Perez

Le film est une espèce de puzzle qui se complète via l’utilisation de retours en arrière et la voix d’Harley comme narratrice. Si l’on n’est pas trop attentif, on peut être un peu perdu, mais dans l’ensemble, la trame principale n’est pas compliquée à suivre. Chaque personnage important bénéficie de sa petite biographie, ce qui permet de comprendre pourquoi ils sont là.

Enfin, le rythme du film est soutenu. On a droit à des fusillades, des scènes de combats acrobatiques, des dialogues bien écrits et une Margot Robbie parfaite en ancienne psychiatre devenue folle et bipolaire.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn : Photo Margot Robbie
Copyright 2020 Warner Bros. Entertainment Inc. / Margot Robbie

CASTING ET AMBIANCE WHAT THE FUCK

La distribution est parfaite pour le film. Que ce soit Mary Elizabeth Winstead (La Chasseuse), Jurnee Smollett-Bell (Black Canary), Rosie Perez (Renee Montoya), Ella Jay Basco (Cassandra Clain) ou encore Ewan McGregor (Black Mask), chaque actrice et acteur est mis en valeur à juste titre. Notre héroïne interprétée par Margot Robbie ne se laisse pas du tout voler la vedette et brille par son talent à l’écran. Pour un film de super-héros, il n’y a pas de fausse note dans le casting.

Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn : Photo Ella Jay Basco, Jurnee Smollett-Bell, Margot Robbie, Mary Elizabeth Winstead, Rosie Perez
Copyright 2019 Warner Bros. Entertainment Inc. TM & © DC Comics / Claudette Barius /  Ella Jay BascoJurnee Smollett-BellMargot RobbieMary Elizabeth WinsteadRosie Perez

Côté ambiance, ce Gotham City qui ressemble à un Los Angeles bloqué entre les années 80 et 90 apporte un bol d’air frais à l’univers Batman, souvent très sombre. Ici, les couleurs pètent, les personnages sont colorés. On a l’impression d’être dans un univers parallèle et ça fait du bien. Certains pourraient être choqués par le degré de violence affiché à l’écran sur certaines scènes, mais bon, c’est Gotham…

Dans l’ensemble, Birds Of Prey est une excellente surprise pour un film de son genre. On n’est pas dans un « Je dois sauver le monde » et c’est rafraichissant. On rigole, on s’étonne, on est bluffé par la folie assumée de Margot Robbie. Oui, il peut être un peu trop WTF pour certains, mais par moments, il est bon de sortir du cadre.

Birds of Prey est disponible en VOD !

%d blogueurs aiment cette page :