BLOG

BLACK WIDOW : UN FILM MARVEL SANS SURPRISES

Il est venu, je l’ai vu et j’ai été un peu déçu. Black Widow est loin d’être le meilleur film Marvel, mais il n’est pas non plus le pire de tous. L’attente a-t-elle été trop longue ? Sûrement…

DE QUOI PARLE BLACK WIDOW ?

Black Widow se déroule directement après la séparation des Avengers dans Civil War. Natasha retourne dans sa planque de Budapest. Là-bas, elle retrouve une personne qui lui tient à cœur. Sa petite sœur. Après des retrouvailles intenses, les deux sœurs embarquent dans une mission qui déterre de vieux fantômes du passé. Entre réunion, rédemption et pardon, Natasha Romanoff doit clôturer un chapitre du passé pour mieux avancer dans le futur. Cependant, en face, la menace est plus grande que prévue.

ÇA ME FAIT PENSER À…

On salue le passage rapide sur l’enfance de Natasha, mais Black Widow n’est pas vraiment une origin story. Certes on m’explique ce qu’elle a traversé à travers les dialogues, mais sans plonger plus que ça dans son passé. S’il devait me faire penser à un film, je dirais Iron Man 2 ou un Thor 2, en moins bien.

Black Widow: Scarlett Johansson

ET LE SCÉNARIO ALORS ?

Black Widow éclairci quelques points sur le personnage de Natasha Romanoff. Pourquoi elle a rejoint les Avengers ? Même si ça tient en deux phrases. Pourquoi, elle ne parlait jamais de sa famille avant ? On comprend vite pourquoi ! Quel entraînement elle a subi ? Les conséquences que cela a eues sur son corps. Pourquoi a-t-elle été choisie, etc. Ce qui est une bonne chose en soi. Cependant, le film pêche par sa simplicité globale.

En effet, on parle quand même de l’une des meilleures Avengers et l’un des personnages préférés des fans. Le scénario raconte assez bien son histoire en 2 h sans pour autant rentrer dans les détails. Toutefois, l’histoire reste bien trop basique. L’antagoniste et ses raisons sont trop simplistes même si son plan n’est pas si mal. Malheureusement, On découvre très vite qui se cache derrière Taskmaster, tout ça grâce aux dialogues trop explicites ente Natasha et Yelena, sa sœur.

Bon, ce n’est pas si mauvais et le retournement de situation vers la fin est bien trouvé ! Néanmoins, ce dernier ne parvient pas à me faire oublier la linéarité de l’histoire et du sentiment de déjà-vu et revu de ce genre de films.

VISUELLEMENT, QU’EST-CE QUE ÇA DONNE ?

Visuellement, Black Widow est beau et je comprends tout de suite que je suis devant un film Marvel avec l’argent de Disney en plus. Les scènes d’actions sont de bonnes factures même si certaines coupes d’images et transitions sont un peu brutales. Je vois bien que les actrices ont donné de leur personne pour rendre les scènes de combat réalistes ! Kudos à Taskmaster ! Quoi qu’il en soit, le rendu est assez sympa.

ET DU CÔTÉ DES ACTEURS ET ACTRICES ?

Étonnamment, pour un film centré sur Black Widow -jouée par Scarlett Johansson), j’ai eu l’impression que tout tournait autour de Yelena (Florence Pugh). Je comprends bien l’idée de passage de flambeau avec Yelena imitant la célèbre pose de Natasha par exemple. Il n’empêche que ce n’est pas son film, mais celui de Natasha. 

Toutefois, les deux actrices portent le film toutes seules. Leur complicité ressort bien à l’écran. On sent bien qu’elles ont pris plaisir lors du tournage. Quant à David Harbour, il apporte beaucoup d’humour avec son rôle de Red Guardian mis à la retraite forcée. Ses dialogues plein de légèreté et de manque de considération équilibre le ton global du film.

Black Widow

C’EST POUR QUEL GENRE DE PUBLIC ?

C’est pour tous les fans de Marvel et de films de superhéros. Quoiqu’il faille bien savoir où l’on met les pieds étant donné que le film de place au beau milieu d’une quinzaine de films tous reliés les uns aux autres.

Black Widow: David Harbour, Scarlett Johansson, Florence Pugh

CE QUE J’EN PENSE

Honnêtement, avec l’attente due au Covid-19, je ne savais plus si je voulais absolument le voir ou pas. Avec tous les teasers et bandes annonces, j’avais l’impression de connaître le film avant de l’avoir vu. Du coup, je devine ce qui va se passer et les rares moments de surprise ne suffisent pas à me faire oublier la sensation de déjà-vu. Par conséquent, BW perd de son charme, de son attrait et manque sa cible.

Là où Black Widow réussit son pari, c’est qu’il offre une fin convenable à Black Widow. On a du spectacle, du rire, de l’action et de l’émotion. Même si le film reste classique, il coche toutes les cases du film de superhéros. En clair, il ne prend pas de risques. On aimerait en voir plus d’elle, mais il est trop tard pour en faire d’autres. Ce genre d’initiatives auraient dû voir le jour plus tôt surtout qu’elle est là depuis le début. C’est un peu le point négatif qui ressort. Ce film aurait dû être celui qui relance la tendance des héroines au cinéma.

Enfin, Black Widow met en avant la force des femmes ainsi que leurs qualités physiques. Les femmes encore une fois, prouvent qu’elles peuvent faire de très bonnes scènes d’action ! Black Widow n’a rien à envier à la concurrence et s’en sort beaucoup mieux que Captain Marvel et d’autres films d’action.

Le message que je retiens et que la phase 4 du Marvel Cinematic Univers s’annonce très intéressante! C’est la fin d’un emblème des Avengers mais le début de beaucoup de belles choses ! En espérant que les autres films mettant en avant des femmes dans l’univers Marvel suivent l’exemple et fassent mieux !

Black Widow

MON CONSEIL

Regardez-le sans avoir de trop grosses attentes ! Prenez le pour ce qu’il est, mais gare à l’ennui !

%d blogueurs aiment cette page :