GAMING

DEATH STRANDING : LE JEU VIDÉO QUI RÉVOLUTIONNE LE 7EME ART !

Death Stranding est le tout dernier projet d’Hideo Kojima, réalisateur de la série des Metal Gear. Prévu pour le 8 novembre 2019, Death Stranding s’annonce comme l’un des jeux les plus ambitieux de notre génération. L’univers, le casting, la trame scénaristique…Tout est pensé pour permettre au joueur de s’immerger dans ce jeu en monde ouvert à l’ambiance post-apocalyptique.

L’ARTICLE EN STORY

Il est de coutume de voir le monde du cinéma s’inspirer de celui des jeux vidéo et vice-versa. Pourtant, le dernier projet d’Hideo Kojima a pour ambition de transcender l’art cinématographique ! Hideo Kojima va même plus loin :

« Dans Death Stranding, je souhaite que tout le monde puisse faire l’expérience des jeux vidéos, pas seulement les joueurs, mais les fans de films, de romans, de bandes dessinées, de musique et d’art ».

Sam & Cliff © Death Stranding

UN CASTING HOLLYWOODIEN

Sam « Porter » Bridges, personnage principal jouable dans Death Stranding est incarné par l’acteur et mannequin américain, Norman Reedus. Ce dernier est connu pour ses apparitions dans des séries télévisées ( Charmed, New York: Unité Spéciale) ou plus récemment dans la célèbre saga The Walking Dead dans laquelle il interprète le rôle du chasseur Daryl Dixon.

Fragile (Léa Seydoux) © Death Stranding

Mais le casting de DS ne s’arrête pas là. D’autres visages emblématiques du cinéma hollywoodien sont présents. Mads Mikkelsen (le méchant dans Casino Royale) et l’actrice française Léa Seydoux ( Madeleine Swann [La James Bond Girl] dans 007 Spectre). Tous deux incarnent respectivement les personnages de Cliff et Fragile.

D’après les trailers du jeu, on peut d’ores et déjà deviner que les deux acteurs auront des rôles similaires à ceux interprétés dans les James Bond. C’est-à-dire « d’aider » ou de « freiner » la progression du héros dans l’univers de Death Stranding.

Norman & Sam ©

LA « FACIAL MOTION CAPTURE » AU COEUR DU DEVELOPPEMENT DU JEU

Apparu dans le monde du cinéma dès le début de notre siècle, cette technologie a pour objectif de permettre aux acteurs de films de jouer des rôles de personnage d’âge ou d’apparence différente (ex: Thanos, le titan dans Avengers : Endgame, incarné par Josh Brolin).

La facial motion capture, également appelée face tracking ou « capture d’expressions faciales ») est une évolution de la capture de mouvement. Elle a été développée par le réalisateur Robert Zemeckis (dont le film Le Pôle express sera le premier à être tourné intégralement selon ce procédé).

Wikipédia

Mais son usage va très vite être répandu dans le milieu des jeux vidéos afin de les rendre de plus en plus proches de la réalité. Ainsi, il n’est pas rare que des éditeurs de jeux vidéo fassent appel à des acteurs (ou des sportifs cf. NBA 2K20) pour capturer les mouvements du corps et expressions faciales.

Mama ©

Hidéo Kojima n’a donc pas lésiné sur les moyens afin de rendre unique l’histoire de ce jeu qui se veut révolutionnaire. Que ce soit dans son développement et surtout son scénario. En effet, de nombreux mystères entourent Sam dans sa quête principale de « la connexion du monde ».

Pour découvrir toutes les réponses, rendez-vous le 8 novembre, pour le test du jeux par notre équipe CYMPRESS.


On a hâte de vous en dire plus !

Sources : Sony

Publicités