DRAGON BALL EVOLUTION : POURQUOI CET ÉCHEC ?

Le live-action de Dragon Ball est sorti en 2009 et a été un flop monumental. Mauvais casting, mauvaise réalisation, aucun respect pour l’œuvre originale . Tous ces maux font partie des ingrédients de cet échec cuisant.

Dragon Ball, c’est l’œuvre de toute une vie que l’on doit à Akira Toriyama, l’auteur de ce manga, imprimé pour la première fois en 1985. L’adaptation en animé n’a débuté que l’année suivante. Dragon Ball a été l’un des premiers mangas de sa génération à rencontrer un franc succès en Occident. Voilà qu’après des centaines d’épisodes et plusieurs films d’animation, Hollywood décide en 2009 de l’adapter en live-action.

Un raté incompréhensible quand on connait le succès mondial du manga. Tout était fait pour ne pas rater le virage avec une attente énorme de la part des fans du monde entier. Malheureusement, Dragon Ball Evolution a réussi à perpétuer l’idée que toute adaptation d’un manga en live-action est vouée à l’échec. Voici ce qui n’a pas marché.

DRAGON BALL EVOLUTION NE RESPECTE PAS L’OEUVRE ORIGINALE

Résultat de recherche d'images pour "dragon ball goku friends"

Le réalisateur Stephen Chow ne connaissait pas Dragon Ball au moment où il a travaillé sur le film. C’est la seule explication possible. L’univers du manga est modifié en tout point ou presque. Voici ce que nous dit le film :

  • Les Dragon Balls ont été créés par des êtres mystiques alors que ce n’est pas du tout le cas.
  • Les Sayians étaient des esclaves de Piccolo. On sait tous qu’ils travaillaient pour le roi Végéta qui lui-même était sous les ordres de Freezer.
  • La mort de grand-père Gohan est modifiée alors qu’il n’y avait aucune raison de le faire.
  • La lune dont Son Goku a besoin pour se transformer en gorille est, elle aussi, modifiée.
  • Etc.

Tous ces changements font en sorte que le fan averti soit complètement perdu et ne se retrouve pas dans l’univers qu’il a connu toute son enfance. Pour sa défense, adapter en live-action un manga plein de planètes extraterrestres, de transformations, de pouvoirs psychiques et autres mythologies n’est pas chose facile, mais quand même… Le Kamehameha qui est un rayon d’énergie dans le manga, devient une espèce de courant d’air dans le style Avatar. On n’y comprend rien.

Tous ceux qui connaissent Dragon Ball de près comme de loin, savent que c’est un manga de combat sur fond d’humour. Un manga qui ne se prend pas tout le temps au sérieux. Cependant, Dragon Ball Evolution ne respecte même pas ce côté-là et se lance dans un film dramatique sur fond de romance et d’humanité menacée.

À LIRE AUSSI : ONE PIECE : UNE SÉRIE NETFLIX AU PROGRAMME

UN CASTING À CÔTÉ DE LA PLAQUE

Résultat de recherche d'images pour "bulma dragon ball evolution cast"

Alors que Dragon Ball suit Goku lorsqu’il est enfant et que Dragon Ball Z le suit quand il est adulte, Dragon Ball Evolution décide d’avoir un Goku adolescent. En soit, ce n’est pas un gros problème, mais le choix des acteurs est mauvais de A à Z.

Goku joué par Justin Chatwin n’a rien du Goku innocent, avenant et au grand cœur. Au contraire, il ressemble à l’adolescent américain de films d’ados typiques. De plus, il est américain…Goku aurait pu ressembler un petit peu plus à un asiatique, mais non…

Chi-Chi, jouée par Jamie Chung n’a que le nom et les aptitudes au combat de son homologue manga. Pour ce qui est du reste, c’est tout simplement quelqu’un d’autre.

Yamcha est passé de combattant à motard, on ne sait pas trop pourquoi. Quant à Tortue Géniale, c’est une version approximative de Mr. Miyagi dans Karaté Kid. Et ne parlons même pas de Piccolo ou encore Bulma qui passe pour un personnage secondaire alors qu’elle est l’un des personnages les plus importants de la vie de Goku sur Terre.

Résultat de recherche d'images pour "KRILIN YONG"

Ah, on allait oublier Krilin. Il n’est tout simplement pas dans le film alors que son importance est capitale dans la saga face à Piccolo et c’est quand même le meilleur ami d’enfance de Goku.

UN SCÉNARIO MAL GÉRÉ

Le fait que Dragon Ball Evolution commence au beau milieu de la saga Piccolo oblige le réalisateur à bâcler les origines de San Goku. L’idéal aurait été de placer le film au moment où Goku combat le Ruban Rouge ou Pilaf. Mieux encore, faire un film sur Dragon Ball Z directement et avoir Végéta et Raditz.

Au lieu de ça, Dragon Ball Evolution essaye de caler des années d’un animé et manga en moins de deux heures. Résultat, des personnages fades, une trame qui va trop vite, on ne comprend rien et on s’ennuie.

So, There's A Script To Dragonball Evolution's Sequel Out ...

À LIRE AUSSI : COWBOY BEBOP NETFLIX : CE QU’IL FAUT SAVOIR

UNE OCCIDENTALISATION QUI N’A PAS MARCHÉ

L’erreur fondamentale de l’équipe derrière Dragon Ball Evolution est d’avoir cru que les fans du monde entier, accepterait plus facilement le film s’il était placé dans un contexte teen-movie américain. Malheureusement, c’est un pari qui n’a pas payé. Les fans aiment Drabon Ball pour son univers particulier, unique, pour ses différences. Changer l’univers du manga pour l’adapter au monde réel n’est jamais la bonne solution. Les fans ne veulent pas adapter le manga à ce qu’ils voient tous les jours dans la vie, ils veulent voir l’univers du manga prendre vie, tout simplement.

Espérons que les futures adaptations live-action ne feront pas la même erreur.

%d blogueurs aiment cette page :