Site icon CYM PRESS

ENVOLE-MOI: LE PARFAIT RETOUR AU CINÉMA

C’était le retour des salles obscures partout en France et Envole-moi de Christophe Barratier était l’une des premières séances à voir à l’ouverture des portes. 

Pour le plaisir des yeux Envole-moi est une bonne ouverture de bal.

DE QUOI PARLE ENVOLE MOI ?

Thomas, fils de chirurgien, passe ses soirées en boite de nuit. Son père désemparé face à son comportement, décide de lui couper les vivres et le force à s’occuper d’un de ses patients. Ce patient, c’est Marcus, un adolescent atteint d’une grave maladie cardiaque. Sa vie est rythmée par des allers-retours entre le centre médicalisé et l’hôpital. Leur rencontre forcée va changer la vie et les opinions de Thomas, ainsi que redonner à Marcus, le courage de se battre.

Pathé

ET LE FILM ?

Il y a beaucoup de justesse dans Envole-moi. Ce sont des plans simples, sans faux-semblants. Christophe Barratier fait ressortir les émotions des personnages et l’amour qu’il y a entre eux à l’image. Ce sont ces différentes relations que l’on découvre tout au long du film qui lui donnent ce côté touchant et émouvant. Comme dans beaucoup de films « feel good »,  les plus sensibles versent leur petite larme au moment où l’histoire prend une autre tournure. Notamment la maladie qui accélère, la rupture, les disputes…. Cependant, dans Envole-moi, c’est différent. D’ailleurs, ces séquences où le film change d’ambiance ne sont pas les plus sensibles. Ils sont là pour replacer l’histoire dans son contexte.

ÇA ME FAIT PENSER À…

D’un point de vue musical, Envole-moi a des airs d’Intouchable. La bande-originale proche de celle de Ludovico Einaudi replonge les spectateurs et fait le lien. En effet, l’histoire n’est pas si différente, deux êtres que tout oppose vont vivre une relation incroyable et devenir inséparable. Toutefois, ce n’est pas seulement Intouchable qui a traité de ce sujet, Hors Normes peut également s’en rapprocher. On retient donc que le sujet n’est pas nouveau. Le film lui-même est une adaptation d’un film allemand sorti en 2017.

LA PERFORMANCE QUI M’ A MARQUÉ

La performance de Marcus (Yoann Eloundou) m’a marqué puisque c’est le tout premier rôle du jeune garçon. Pourtant, on a la sensation de voir un acteur expérimenté devant nous. La relation qu’il entretient avec Thomas est rempli de complicité, d’humour et de justesse. Ils s’apprécient, même en dehors des caméras et ça se ressent à l’écran. Cela donne une touche en plus à ce film et fait en sorte que cette relation nous touche plus.

MON AVIS

Ce que l’on peut reprocher à Envole-moi : cette approche trop pro-Intouchable, beaucoup l’on vécu comme une sensation de déjà vu.
Ce que l’on a aimé dans Envole-moi : ces pointes d’humour toujours bien placées et la relation entre Marcus et Thomas qui nous fait beaucoup apprendre.

ALORS ?

ON MATE ! Il est au cinéma depuis le 19 mai et dure 1h30. Il est tout public, mais surtout il donne le sourire. Avec l’année que l’on vient de passer, voir un film aussi touchant fait du bien. Je le recommande vivement à tout le monde.

Exit mobile version