FIFA 21 : LES GAMERS PAS LOIN DU BOYCOTT ?

Des joueurs seraient prêts à boycotter FIFA 21. Pourquoi ? Ils dénoncent le manque de progression et d’innovations d’un FIFA à un autre.

Ils n’ont pas tort. Depuis quelques années les jeux FIFA ne sont que de simples mises jours. On a la forte impression d’avoir des nouveaux patchs chaque année au lieu de « vrais » nouveaux jeux.

MANQUE D’INNOVATION DANS LE GAMEPLAY

Qu’on se le dise, les FIFA se ressemblent tous. On y joue depuis des années et les innovations qu’ils nous promettent ne sont jamais réellement transcendantes. Ou peut-être que nous ne sommes pas assez doués pour en voir toutes les subtilités. Cependant, soyons honnêtes. Quand on dit nouveautés de gameplay, celles-ci doivent avoir un impact immédiat chez au moin 80% des joueurs. Une nouveauté qui ne se remarque pas, est-elle vraiment une nouveauté à mettre en avant ?

Le problème avec EA c’est que les nouvelles éditions ont l’air d’être de mise à jour de skin et d’effectifs des clubs. Ah, n’oublions pas les maillots et les nouvelles chaussures. Sans parler du mode Carrière, qui est loin d’être proche d’un Football Manager et qui, à part visuellement, n’a pas vraiment bougé d’un iota.

À LIRE AUSSI : FIFA 21 : KYLIAN MBAPPÉ EN COUVERTURE

FIFA 21 OU LA MISE À JOUR QUI COÛTE CHER

On est obligé de pointer le prix du doigt. En face on a Konami et son PES 2021 qui est annoncé comme une mise à jour de la saison qui coûte 25 euros contre 60 euros chez EA. Bon, oui, Konami a précisé que ce nouveau jeu est une édition upgrade d’eFootball PES 2020 et que le prix est une offre spéciale pour le 25e anniversaire. Même si FIFA offre une mise à niveau PS5 et Xbox Series X pour tous ceux qui achètent le jeu sur les consoles actuelles, ça fait cher la « mise à jour ».

LE PAY-TO-WIN

C’est l’autre gros coup de gueule des joueurs FIFA. Le pay-to-win dans l’Ultimate Team récompensent les joueurs selon le montant qu’ils dépensent en achats de pack dans le jeu. De quoi tuer l’idée même de compétition. C’est surement ce que doivent ressentir les petits clubs face aux machines à fric comme le PSG, le Real Madrid ou Manchester City. Non seulement, les plus dépensiers ont de meilleurs joueurs, mais les serveurs ne sont pas toujours fiables de surcroît

Maintenant, est-ce que ce boycott va vraiment se faire ou ne sera-t-il suivi que par des joueurs déçus jusqu’à la moelle ? En effet, qu’on le veuille ou non, FIFA 20 a été le best-seller 2019 malgré les mauvaises critiques. D’ailleurs, c’est celui qui a reçu la pire note de toute la franchise sur Metacritic. Certains parlent de ralier à leur cause des streamers, mais il y a bien trop d’avantages à streamer pour EA et FIFA. On verra bien ce que ça donnera côté vente, mais il y a de fortes chances que ce boycott n’aboutisse à rien tout de suite. Quoi qu’il en soit, c’est un avertissement pour EA.

Source : The Gamer

%d blogueurs aiment cette page :