SPORT : LE MONDE SE MOBILISE POUR GEORGE FLOYD

Suite au décès de George Floyd, le monde du sport se mobilise pour apporter son soutien au mouvement #BlackLivesMatter et à la lutte contre les violences policières.

Le décès de George Floyd a une fois de plus fait ressortir l’un des côtés sombre des États-Unis, le racisme. À cet effet, plusieurs sportifs et certaines instances du monde du sport ne sont pas restés indifférents. Chacun à sa manière apporte son soutien à ce mal qui touche fortement la communauté noire.

SPORT : LE MONDE SE MOBILISE POUR GEORGE FLOYD
Les joueurs de Liverpool rendant hommage à George Floyd © Andy Robertson

LA FIFA ET LES JOUEURS HONORENT GEORGE FLOYD

Face aux gestes de certains footballeurs théoriquement passibles de sanctions, la Fifa a appelé mardi les organisateurs de compétitions à faire preuve de « bon sens » face aux potentielles sanctions envers les joueurs.

Plusieurs joueurs avaient, le week-end dernier, rendu hommage à George Floyd. L’attaquant de Dortmund Jadon Sancho ainsi que le défenseur Achraf Hakimi ont affiché un T-shirt portant l’inscription « Justice for George Floyd » après avoir marqué chacun un but. Le président de la FIFA estime que les hommages méritent des applaudissements et non une sanction.

Le fils de Lilian Thuram, Marcus (Borussia Mönchengladbach) a lui aussi posé un genou à terre lors de la célébration de son but face à l’Union Berlin le 31 mai 2020.

FORMULE 1

Le sextuple champion du monde Lewis Hamilton s’est exprimé en tapant du poing sur la table. Il pointe du doigt le fait qu’aucune déclaration n’a été faite part ses collègues.

Personne ne bouge le petit doigt dans mon sport qui est bien sûr dominé par les blancs. J’y suis l’une des seules personnes de couleur, je reste encore seul. J’aurais cru que vous verriez maintenant pourquoi cela arrive et réagiriez, mais vous ne pouvez pas vous dresser à nos côtés. Sachez juste que je sais qui vous êtes et que je vous vois.

Lewis Hamilton

Une publication qui a aussitôt fait réagir certains de ses collègues. Tel que le pilote français de chez Ferrari, Charles Leclerc. Il a répondu sur Twitter : « Pour être complètement honnête, je ne me sentais pas à ma place et pas à l’aise de partager mes pensées sur les réseaux sociaux. Mais j’avais complètement tort »

À LIRE AUSSI : JOHN BOYEGA : « JE SAIS PAS SI J’VAIS AVOIR UNE CARRIÈRE APRÈS ÇA, MAIS RAF ! »

LE TENNIS EXPRIME SA TRISTESSE POUR GEORGE FLOYD

Les joueuses de tennis sont aussi montées au front afin de dénoncer le racisme et le meurtre de George Floyd. C’est le cas de Serena Williams qui a posté sur Instagram une vidéo d’une jeune fille submergée par l’émotion avec pour légende : «je n’arrive pas et je ne trouve toujours pas les mots pour dire ou exprimer à quel point je me sens triste… ».

Coco Gauff une joueuse américaine a réagi dans une vidéo sur le réseau TikTok en disant :«Suis-je la prochaine ? »

LA NBA ET SES JOUEURS

Al Bello/Getty Images/AFP

Les superstars de la ligue et les légendes NBA ont fait entendre leurs voix afin de montrer leurs indignations. LeBron James, Steph Curry, Michael Jordan ainsi qu’Adam Silver ont tous pris la parole. Les entraineurs aussi ont pris position considérant, qu’il est de leur devoir d’éducateur d’agir au sein des communautés.

L’ancien joueur des Golden State Warriors et des San Antonio Spurs, Stephen Jackson, connaissait la victime. Il a publié sur son compte Instagram :« Floyd était mon frère. On s’appelait les jumeaux. Mon frère était dans le Minnesota parce qu’il changeait de vie, il conduisait des camions … et vous l’avez tué. Je suis en route pour le Minnesota. Justice sera faite ». Depuis, il a promis de s’occuper de la fille de George Floyd.

Depuis 35 ans, la ligue n’a cessé de prendre des initiatives pour lutter contre le racisme notamment avec le Martin Luther King Day et la plateforme NBA Voice qui promeut l’égalité et la diversité. En 2014, la NBA a banni à vie Donald Sterling, l’obligeant à vendre sa franchise pour propos racistes.

À LIRE AUSSI : MAYWEATHER PAIERA LES FUNÉRAILLES DE GEORGE FLOYD

NFL

Un genou au sol. Le geste a été popularisé par le joueur de football américain Colin Kaepernick, qui depuis est devenu un porte-voix des protestations aux États-Unis contre les violences policières faites aux minorités. Au-delà du sport chaque individu doit prendre position, car la lutte contre le racisme concerne tout le monde.

Source : AFP

%d blogueurs aiment cette page :