Santé

UN COEUR IMPRIMÉ EN 3D AVEC DES VAISSEAUX SANGUINS À ÉTÉ FABRIQUÉ À PARTIR DE TISSU HUMAINS

Un cœur de la taille d’un lapin a été fabriqué grâce à une imprimante 3D à partir des cellules et tissus d’un patient. Les techniques utilisées pourrait améliorer le taux de réussite des transplantations cardiaque dans le futur.

COMMENT CELA FONCTIONNE ?

On prélève une biopsie de tissu sur des patients. Ensuite, les molécules, composées de collagène et glycoprotéines sont transformées en hydrogel qui sert « d’encre » à l’imprimante.

On mélange alors l’hydrogel avec les cellules souches. C’est comme ça que les chercheurs de l’université de Tel Aviv arrivent à créer un cœur spécifique au patient et constitué de vaisseaux sanguin. L’idée voudrait qu’un cœur comme celui-là, ait le moins de chance d’être rejeté, une fois transplanté.

Université de Tel Aviv © jpost.com

L’étude a été publiée dans le journal Advanced Science et relayée par le site TechnologyReview.

Jusqu’à présent, les chercheurs n’ont pu qu’imprimer de simples tissus dépourvus de vaisseaux sanguins. Ce cœur vascularisé est donc un énorme bond en avant.

Quand on sait à quel point il est difficile de trouver des donneurs, l’impression 3D de cœurs fonctionnels pourrait sauver grand nombre de gens.

Mais bon, il faut encore attendre des années pour que cela soit testé sur des humains. Cependant, l’université de Tel Aviv envisage d’en fabriquer plus afin de réaliser des tests sur des animaux.

DES CHIFFRES SUR LA MORT SUBITE EN FRANCE

  • 40 000 à 50 000 victimes de mort subite par an en France soit environ 130 décès par jour
  • 1/3 des victimes ont moins de 55 ans
  • 8 à 9% des décès par an en France soit 10 fois plus que les accidents de la route
  • 2 à 3% de taux de survie en France
  • 20 à 40% de taux de survie dans les pays anglo-saxons et scandinaves car les citoyens sont formés massivement au massage cardiaque
  • 70% des arrêts cardiaques se passent devant des témoins et à peine 20 % font les gestes qui sauvent
© formationambulancier.fr
  • 65% des français ignorent quels sont les gestes qui sauvent
  • 80% des survivants le sont car un témoin a fait les bons gestes dans les 3 minutes
  • Au-delà de 3 minutes sans massage cardiaque, les lésions cérébrales sont irréversibles
  • Au-delà de 4 minutes la défibrillation est sans effet
  • 10% de diminution des chances de survie par minutes de retard du massage cardiaque
  • 30 minutes de formation individuelle permettent un effet démultiplicateur de 2,5 personnes formées
  • 100% des témoins doivent savoir pratiquer le massage cardiaque

Source : TechnologyReview / AdvancedScience / Tom-massage-cardiaque

Publicités