Site icon CYM PRESS

INTERVIEW : DE DEEDEE NAILS À DEEDEE BEAUTY, PRISCILLIA PARTAGE SON PARCOURS

Photo : @marcposso Makeup artist : @missmakeupholikk

Priscillia est une technicienne des ongles, autodidacte et passionnée par son métier. Elle a choisi CYM Press pour partager son histoire et celle de DeeDee Beauty.

Priscillia est une entrepreneuse de 25 ans. De nationalité gabonaise, elle est passionnée par l’esthétique et plus précisément par l’onglerie. D’ailleurs, c’est avec ça qu’elle a commencé son aventure. Aujourd’hui, elle est à la tête de DeeDee Beauty qui regroupe DeeDee Nails, DeeDee Lashes et bientôt DeeDee Brows. Se décrivant comme une personne têtue, déterminée et passionnée, Priscillia est aussi une jeune femme ambitieuse qui voit loin.

UNE HISTOIRE PARTICULIÈRE

Pour Priscillia, sa passion commence très jeune, mais elle ne pensait pas qu’un jour cela serait au centre de sa vie.

« J’accompagnais ma mère tous les dimanches au salon de beauté. J’embêtais la dame qui s’occupait d’elle. Encore aujourd’hui, ma mère se souvient que j’allais partout dans la maison avec une lime à ongles. »

À côté de ça, Priscillia a eu un cursus normal. Après son baccalauréat ES au Gabon, elle arrive à Bordeaux en 2013. Alors qu’elle suit des études de droits, elle souhaite vivre sa vie d’étudiante à fond.

« Je voulais avoir un boulot étudiant, faire un peu comme les autres. Du coup, j’ai commencé à chercher des offres d’emploi chez McDonald’s, sauf que je suis misophone. C’est la peur des bruits métalliques donc impossible pour moi de travailler dans un fast-food ou une boutique de prêt-à-porter. »

Photo : @marcposso / Makeup artist : @missmakeupholikk

Elle ne baisse pas les bras et se tourne alors vers l’onglerie. À 17 ans, elle commande son premier kit professionnel et s’entraine sur sa sœur et ses amies. Puis, en 2017, son voisin lui conseille d’aller donner un coup de main à une de ses connaissances.

« Du coup, je vais au rendez-vous, mais je ne sais pas du tout qui j’ai en face de moi. J’avais aucun document, ni CV, ni book, zéro formation. Je lui propose de regarder mon compte Instagram pour voir mon travail. À ce moment, il fait une tête que je ne saurais décrire aujourd’hui. Là, il me dit de revenir avec un modèle le lendemain afin de me voir travailler. »

Le surlendemain, il engage Priscillia. Comme quoi, il ne faut pas négliger les opportunités. Ce qui semblait n’être qu’un coup de main pour Priscillia, va se transformer en CDI.

PREMIER EMPLOI !

Pour notre jeune gabonaise, c’est un challenge que de travailler sous les ordres de quelqu’un d’autre alors qu’elle a toujours tout fait toute seule. Cette première expérience du monde du travail se déroule donc au Manucure Bar, le premier bar à ongles à France. Un saut direct dans le monde des grands pour celle qui deviendra DeeDee Beauty quelques années plus tard.

« Je dois beaucoup au patron, car il m’a fait confiance. J’ai pu me constituer un carnet et j’ai fini par former celle qui avait déjà une formation. Vous vous rendez compte ? Moi, la sans formation, je forme les autres déjà formées ? En quelques mois, je suis passée sous-responsable du salon. Ça m’a permis de changer des choses et de voir ce que c’était de gérer une équipe.

LE CHOIX ÉTAIT SIMPLE

Priscillia quitte le Manucure Bar en janvier 2019 et décide d’arrêter les études de droit pour se lancer à fond dans l’art de la manucure. Toutefois, la décision n’est pas prise à la légère, surtout qu’il faut l’annoncer aux parents.

Au début, ils n’étaient pas vraiment d’accords. Quand j’ai annoncé ça, ils étaient choqués. Aujourd’hui, ils me soutiennent. Ça a été un long processus. Au fil des années, ils ont vu que ça tenait. Ils savaient que ça allait arriver, mais ça les a choqués. De plus, quand je leur ai annoncé la nouvelle, j’avais déjà tout préparé donc c’était une décision assez réfléchie. J’avais mon dossier prêt !

Aujourd’hui ce sont ses parents qui lui demandent si elle a des clients et qui la booste quand elle a un coup de mou.

LA MANUCURE, CE N’EST PAS POUR TOUT LE MONDE

Il est vrai que les métiers manuels ne sont pas bien vus en Afrique. Ils ont tendance à être dénigrés.

On me disait que j’allais me rabaisser en m’occupant des mains et surtout des pieds d’autres personnes. Je pense qu’il faut beaucoup d’humilité et de discrétion, car on est là pour écouter les clients. Clairement, il faut beaucoup de patience aussi parce que mes poses prennent au moins 2 h. Je veux que ça tienne. En clair, si tu es là que pour de l’argent, autant ne pas faire ce travail.

L’argent n’est pas au cœur des ambitions de Priscillia. Ce qu’elle veut avant tout c’est faire plaisir en se faisant plaisir. Rien de plus valorisant qu’un travail bien fait et apprécié, n’est-ce pas ?

C’est ça ! Mon salaire, c’est le sourire de mes clients. J’aime quand ils m’appellent pour prendre rendez-vous, c’est gratifiant. C’est ce que j’appelle, une expérience complète.

DeeDee Beauty c’est 12 ans d’expérience derrière. Sa première cliente remonte à il y a 12 ans. C’était sa grande-sœur. Depuis, Priscillia n’a pas arrêté de s’entrainer, de faire progresser ses aptitudes, de façonner son talent. Oui, car elle s’est formée en autodidacte, mais même pour ça, il faut de la passion et de la patience.

Photo : @marcposso / Makeup artist : @missmakeupholikk

ÇA N’A PAS TOUJOURS ÉTÉ SIMPLE

En France, lorsque l’on est étudiant, on ne peut pas fonder d’entreprise. Sur ce point, Priscillia a eu de la chance. Son dossier a été accepté par erreur et comme elle dit si bien :

J’ai eu de la chance, c’était une bénédiction. 

Cependant, être douée en manucure a un coup.

La santé. Les journées sont longues. Il faut savoir s’arrêter. J’ai longtemps fait du 6 h-23 h sans manger et faire de pauses. Mes proches me le reprochaient. Il faut savoir dissocier le travail du temps de pause et du temps avec la famille.

DE DEEDEE BEAUTY À DEEDEE WORLWIDE

Pourquoi s’arrêter à DeeDee Beauty alors qu’on peut avoir le monde ? Le rêve de Priscillia est d’avoir un institut dans chaque pays du monde car pour elle sa vision de la vie est simple et belle.

Quand tu ne rêves plus, tu ne vis plus ! Ta vie n’a plus de sens.

Il faut savoir que Priscillia fait tout pour DeeDee Beauty. Elle pense, elle fait, elle imagine chaque part de son entreprise. Elle travaille seule pour l’instant, mais cela devrait changer dans l’année qui vient.

Je compte embaucher en mi-2021. 

Les choses évoluent donc pour elle, même si les hauts et les bas font partie de son quotidien.

C’est mon rêve, ce but à atteindre. Je suis sur le chemin. Il y a des jours où je ne suis pas motivée, où j’ai même pleuré au téléphone avec ma mère.

C’est l’envers du décor de la vie d’entrepreneure. Ce n’est pas toujours rose, on a souvent envie de baisser les bras, mais quand on sait pourquoi on le fait, on trouve toujours la force. Il est important d’avoir du soutien moral quand les choses se compliquent. D’ailleurs, pour Priscillia, le meilleur soutien c’est la famille.

Si la famille te soutient, il n’y a pas mieux !

UNE PASSIONNÉE ORGANISÉE

Il y a une différence entre passionnée qui donne tout pour réaliser son rêve et un travailleur discipliné qui veut atteindre un objectif. Priscillia est un peu des deux.

Je suis une passionnée qui donne tout pour réaliser son rêve. Je ne suis pas disciplinée. Recevoir des clientes à 2 h 00 du matin pour faire ses ongles parce qu’elle a un avion à prendre, ce n’est pas de la discipline. J’ai quand même une organisation, mais c’est clair qu’il y a beaucoup de casquettes à porter. Entre la gestion des stocks, la compta et tout, il faut un minimum d’organisation.

Et aussi de volonté. La volonté de produire un travail encore plus qualitatif. C’est ce qui motive la fondatrice de DeeDee Beauty. D’ailleurs, on retrouve la qualité dans sa réponse à une de nos questions spéciales.

Photo : @marcposso / Makeup artist : @missmakeupholikk
On vous prête une black card avec un plafond de paiement illimité, mais vous ne pouvez acheter qu’une seule chose ? 

Un gigantesque SPA avec tout dedans, genre tout dedans, prêt à l’emploi. Le top du top du top.

En attendant, vous pouvez retrouver DeeDee Beauty, la maison mère, sur Instagram, ainsi que les filiales DeeDee Nails Bar et DeeDee Lashes Bar. Pour ce qui est de DeeDee Brows ?

DeeDee Brows arrive courant 2021 pour avoir la beauté du regard au complet pour les sourcils, on vous en reparle en 2021. 

Exit mobile version