KOBE BRYANT : POURQUOI BLACK MAMBA ?

La légende NBA, Kobe Byrant nous a quitté. Ce père de famille a laissé une trace indélébile de son passage sur Terre. Talentueux joueur, travailleur acharné, père de famille présent, il était un tout. Aujourd’hui on va se pencher sur ce qu’il était en plus de tout ça, un Black Mamba. Pourquoi l’avait-il choisi ?

Kobe Bryant était l’un des plus dangereux joueurs de l’histoire de la NBA. Il pouvait marquer dans toutes les positions et de n’importe où sur le terrain. Il avait un mental d’acier qui l’a motivé pendant 20 ans de carrière.

Un jour, durant ses 20 années, il a commencé à se surnommer Black Mamba. Pourquoi ce surnom ? Pourquoi choisir le nom d’un serpent et pas tout simplement, un adjectif comme Clutch ou Money Time ou Lights-Out que l’on peut trouver dans NBA 2K ? Non, Kobe avait décidé de s’appeler Black Mamba et ça, personne n’aurait pu l’en dissuader.

À LIRE AUSSI : KOBE BRYANT : UNE LÉGENDE NOUS QUITTE

MERCI KILL BILL

C’est lors d’une interview avec le journaliste Kent Babb du Washington Post que Kobe révèle d’où lui est venue cette inspiration. Le film Kill Bill a été la première motivation derrière le surnom Black Mamba. Durant l’interview, Kobe raconte qu’une nuit, il avait du mal à s’endormir. Vers deux heures du matin, il se met à chercher des films à regarder et tombe sur Kill Bill Vo. 2 de Quentin Tarantino (un film basé sur une histoire de revanche).

Captivé par le film dès le début, Kobe est marqué par un passage qui arrive plus tard. Budd (Michael Madsen), l’un des personnages, est en train de prendre de l’argent dans une mallette dans laquelle est caché un venimeux serpent. Ce dernier l’attaque. Budd meurt suite à la morsure du serpent. C’est alors qu’intervient le personnage joué par Daryl Hannah, Elle Driver qui dit alors : « Budd, j’aimerais te présenter à mon ami, le mamba noir. »

À ce moment, Kobe est comme fasciné par l’animal :

« La longueur, le serpent, la morsure, l’attaque, le tempérament. Il faut que je regarde ça »

Une fois ses recherches terminées, Kobe s’est dit :

« Ouais, c’est moi. C’est moi ça ! »

Kobe avait besoin d’un alter-ego et ce mamba noir était le bon. Tel un assassin sur le terrain, il attaquait sans cesse et sans relâche, tout comme le mamba noir qui attaque sans prévenir, qu’il se sente menacé ou pas. Cette mentalité a permis à Kobe de faire des choses incroyables tout au long de sa carrière.

En 2010, il amène les Los Angeles Lakers en finale face aux Boston Celtics et remporte le titre. Deux ans plus tôt, il perdait face à la même équipe. On parlait de revanche plus haut. À 37 ans, pour son dernier match face à Utah, il marque 61 points et prend sa retraite. Depuis ses 17 ans, Kobe n’a jamais baissé les bras. Il est toujours allé de l’avant.

Cette mentalité a fait de Kobe ce qu’il a été et ce qu’il est aujourd’hui dans les esprits de millions de personnes.

La Black Mamba Mentality vivre pour toujours !

%d blogueurs aiment cette page :