LA FINALE DU MONDIAL FÉMININ DE FOOTBALL NÉGLIGÉE PAR LES GRANDES INSTANCES DU BALLON ROND ?

La finale de la Coupe du Monde féminine se joue à Lyon, le 7 juillet 2019. C’est à cette même date que se dérouleront la finale de Gold Cup et de la Copa America masculines. Est-ce une autre façon de montrer le peu de considération des grandes instances envers le football féminin.

Cela aurait pu se passer différemment, mais non. La CONCACAF, est l’organisme qui gère le football Nord-Américain et celui d’Amérique Central. Ce dernier a décidé d’organiser la finale de la Gold Cup, le même jour que celle de la Coupe du Monde féminine. La Gold Cup étant l’équivalent de l’EURO pour cette partie du monde.

Il n’est pas le seul. La CONMEBOL, qui gère le football Sud-Américain à lui aussi choisi le 7 juillet pour jouer la finale de la Copa America.

UN SIMPLE ERREUR ?

« Au moment où nous avons constaté la situation, on ne pouvait plus changer les choses. Je comprends totalement qu’il y a un problème, mais nous avons déjà vendu des tickets. On ne peut rien faire. C’était trop tard. »

Victor Montagliani, président de la Concacaf
Victor Montagliani © ESPN

Les joueuses se sont exprimées sur le problème.

C’est un peu ridicule d’avoir deux autres finales le même jour. On n’aurait jamais programmé une chose aussi importante le jour de la finale de la Coupe du Monde féminine. J’aimerais qu’on ait un jour à nous.

Alex Morgan, attaquante de l’équipe des États-Unis
Alex Morgan

OU UN MANQUE DE CONSIDÉRATION ?

La FIFA et la Fédération Française de Football avaient annoncé le calendrier depuis le 28 septembre 2017. Comment se fait-il qu’au niveau de la CONCACAF et CONMEBOL, personne n’ai pensé à faire la remarque plus tôt? Cela en dit long sur l’importance du football féminin aux yeux des grandes instances qui gèrent tout.

« Jouer trois finales en un jour ne soutient pas le football féminin. »

Jill Ellis, entraîneuse de l’équipe des États-Unis
(AP Photo/David Vincent)

Espérons tout de même que les gens se tourneront plus vers la grande fête du football féminin malgré ces polémiques. Ajoutons que 750.000 billets ont déjà été vendus. De quoi bien remplir les 9 stades utilisés pour la compétition. Un chiffre qui pourrait atteindre 1 million surtout si l’Équipe de France réalise une belle coupe.

Source : New York Times

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :