CINÉ / SÉRIES

MATE OU ZAPPE : MOTHERLAND: FORT SALEM

Sorcières ? Armées ? Terroristes ? Motherland: Fort Salem tente de mélanger tout ça dans un monde alternatif dirigé par de puissantes femmes. Alors on matte ou zappe ?

DE QUOI PARLE MOTHERLAND: FORT SALEM ?

Motherland: Fort Salem se déroule dans un monde alternatif. Dans ce dernier, les femmes sont à la tête du monde. La chasse aux sorcières de Salem ne s’est pas déroulée comme chez nous. En effet, à la suite de cette persécution est né l’Accord de Salem. Les sorcières disposent maintenant de leur propre unité spéciale au sein de l’armée américaine. Elles sont très respectées, adulées même si vous l’aurez surement deviné, tout le monde ne les soutient pas. La série d’Amazon nous fait suivre trois cadettes sorcières qui ont prêté serment de servir leur pays et de protéger les innocents contre un groupe terroriste appelé le Spree. La série débute sur le jour dit de la Circonscription…

MATE OU ZAPPE ? : MOTHERLAND: FORT SALEM
© Prime Video

ÇA NOUS A FAIT PENSER À…

À dire vrai, Motherland: Fort Salem nous fait penser à de nombreuses séries avec des sorcières comme Les Nouvelles Aventures de Sabrina ou The Order. Déjà, le fait qu’elles soient trois nous rappelle Charmed (première génération, oui on est nostalgique). Outre cette impression qui s’estompe très vite, MFS diffère par son approche. La série la plus proche est peut-être October Fashion pour son univers réaliste…Et encore…

MATE OU ZAPPE ? : MOTHERLAND: FORT SALEM
© Prime Video

CE QU’ON PENSE DE LA RÉALISATION

Sans être la réalisation du siècle, la série créée par Eliot Laurence (Claws) réussit là où beaucoup de projets utilisant la sorcellerie comme base échouent. On n’est pas dans une sempiternelle histoire de démons qui veut conquérir le monde. On est même loin du clivage magie noire contre magie blanche et ça suffit à rafraîchir le genre. Du côté du rythme, malgré quelques longueurs, Motherland: Fort Salem se regarde assez rapidement.

On en apprend un peu plus sur le Spree et les personnages principaux à chaque épisode. Les révélations et secrets apparaissent au fur et à mesure sans être tirés par les cheveux. La relation entre Raelle (Taylor Hickson, Deadly Class), Abigail (Ashley Nicole Williams) et Tally (Jessica Sutton, The Kissing Booth) évolue plutôt naturellement, même si on a par moment envie de dire « On n’est pas là pour ça les filles ! » Mais bon, c’est l’un des fils rouges de la série.

En ce qui concerne le scénario, on voit pas mal de choses arriver, mais bon ce n’est pas choquant tant il y a de choses à apprendre sur ce « monde ». La série arrive à nous mettre l’eau à la bouche. Côté image, visuellement, c’est plutôt agréable à regarder. Cette teinte chaude colle bien à l’ambiance de la série qui est elle-même assez mystérieuse. En revanche, les scènes de combat manquent de punch, mais bon, elles sont encore en formation.

© Prime Video

LA PERFORMANCE QUI NOUS A MARQUÉ

Aucun personnage ne nous a vraiment marqué. Le Général Adler (Lyne Renée, The Gentlemen) est charismatique, mais elle est peu présente à l’écran. Anacostia (Demetria McKinney, Chicago Med) a elle aussi une certaine prestance, mais si l’on doit nommer une personne, c’est Scylla (Amalia Holm, Playground). C’est un personnage vu et revu dans de nombreuses séries, mais la performance d’Amalia lui donne vie et on apprécie.

MATE OU ZAPPE ? : MOTHERLAND: FORT SALEM
© Prime Video

NOTRE AVIS

On ne s’attendait pas à beaucoup de choses en se lançant dans Motherland: Fort Salem. On va être honnête avec nous-mêmes… les séries avec des sorcières, on en a vu. Cependant, en testant, on a découvert un univers plein de facettes. On se pose des questions dessus. Qui dirige ? Qu’est-ce que le Spree ? Pourquoi elles utilisent le son comme pouvoir ? Oui en effet, c’est ce qui nous a surtout intrigué. L’utilisation de leur pouvoir est complexe. À côté de ça, il y a plusieurs fils rouges. Du coup, la multiplication d’intrigues permet de nombreux rebondissement qui contribuent à donner du rythme aux épisodes. Il n’y a pas de routine parce qu’il se passe toujours un truc. Nos trois héroines évoluent, le monde autour d’elles aussi et plus on s’approche de la fin de la saison, plus il y a de questions et de révélations. Pour nous c’est une belle surprise.

© Prime Video

ALORS ? ON MATE OU ZAPPE ?

ON MATE ! Ne passez pas à côté de Motherland: Fort Salem si vous aimez les sorcières, la magie et les univers dystopiques ou alternatifs. Ce n’est pas votre série pour adolescent typique. Il y a de l’intrigue politique, des questions de société qui sont soulevées ici et là. Non, honnêtement, c’est rafraichissant et on vous la conseille.

MATER MOTHERLAND SUR PRIME VIDEO
%d blogueurs aiment cette page :