MICHAEL JORDAN : SON EMPIRE AVEC NIKE

Avec Nike, Michael Jordan possède l’un des contrats les plus lucratifs de l’histoire du sport professionnel et pourtant ce n’était pas gagné d’avance.

Dans un article précédent, on vous parlait de l’histoire derrière la Air Jordan. Comment l’agent de Michael Jordan, Falk et Nike, ont trouvé le nom de la chaussure, etc. On vous disait aussi que c’était sa mère qui l’avait convaincu. Aujourd’hui, on rentre un peu plus dans les détails de tout ça.

Maman Jordan a eu du flair

Le début de l’épisode 5 de The Last Dance sur Netflix, nous raconte l’histoire derrière la signature de Michael Jordan avec Nike. On apprend que ce dernier voulait signer avec Adidas et non Nike. À cette époque, la marque aux trois bandes est considérée comme une compagnie débutante. On est en 1984.

Ce qu’il faut ajouter aussi, c’est que dans les années 1980, la marque la plus populaire est Converse. Magic Johnson, Larry Bird ou encore Julius Erving jouaient avec des Converse aux pieds. La compagnie, lors de discussion avec Michael Jordan, lui a dit qu’elle ne le voyait pas devenir meilleur/plus célèbre que les joueurs cités plus haut. De plus, Adidas n’était pas prêt à lui faire sa propre chaussure.

À LIRE AUSSI : NIKE : UN LOGO À 200 EUROS!

MONTE DANS CET AVION MICHAEL !

Alors que Converse et Adidas ne veulent pas lui offrir ce qu’il demande, Michael Jordan refuse de monter dans l’avion pour aller rencontrer les dirigeants de Nike. C’est alors que Falk demande de l’aide à sa mère, Doloris Jordan.

« Ma mère m’a dit, tu vas écouter. Tu ne vas peut-être pas aimer ça, mais tu vas y aller et écouter. »

Michael Jordan

À LIRE AUSSI : L’HISTOIRE DERRIÈRE LA AIR JORDAN

UN CONTRAT QU’ON NE PEUT REFUSER

Nike propose à Michael Jordan, $500 000 par an (plus les redevances) pour qu’il signe avec eux. C’est une somme deux fois plus élevée que ce que les autres stars de la ligue gagnent avec leur contrat. De plus, il obtient sa propre chaussure, la « Air Jordan ». Comprenons aussi qu’à cette époque, être un rookie qui n’a encore rien montré et recevoir une chaussure à son nom, est du jamais vu.

« Nike espérait qu’à la fin de la 4e année de contrat, on aurait vendu pour $3 millions d’Air Jordan. Dès la première année, on a vendu pour $126 millions. »

Falk
MICHAEL JORDAN : SON EMPIRE AVEC NIKE

À LIRE AUSSI : LUKA DONCIC SIGNE CHEZ JORDAN BRAND

L’EMPIRE NIKE/JORDAN

En 2019, la marque Jordan qui est une filiale de Nike a généré $3,14 milliards sur toute l’année. Dans tout cet argent, la part de Michael Jordan est estimée par le magazine Forbes, a $130 millions. Quatre fois plus que LeBron James, le numéro 2 chez Nike. Ce n’est qu’une année mesdames et messieurs. Une année. Pour la petite anecdote, cette somme dépasse les $127 millions gagnés par Lionel Messi, élu athlète le mieux payé en 2019.

Mis à part Nike, Michael Jordan a toujours des contrats avec Hanes, Gatorade et Upper Deck. Il possède trois restaurants et un concessionnaire automobile. Forbes estime ses revenus en dehors de Nike a $15 millions en 2019.

Quand on constate que tout ce qu’il a gagné en salaire de joueur NBA frôle les $90 millions et qu’il a une fortune de $2 milliards aujourd’hui… On se dit « WOW ! Les chaussures, les chaussures… »

Merci qui ? Merci Maman Jordan !

Source : The Last Dance / Forbes / CBS Sports

%d blogueurs aiment cette page :