Publicités

POLITIQUE, BUSINESS, ARGENT…LA NBA FACE À LA CHINE

Tout est parti d’un tweet du GM des Houston Rockets, Daryl Morey. Pour ceux qui ne le savent pas, les Rockets, c’est l’équipe de James Harden et Russell Westbrook. Dans son tweet, monsieur Morey exprimait son soutien envers les manifestants à Hong Kong. Par contre, il ne savait pas que ses propos allaient avoir des conséquences sur les relations entre la Chine et la NBA. 

Bien évidemment, le tweet a été supprimé presque aussitôt après son apparition sur le réseau. Avant de poursuivre sur les conséquences de ce tweet, il faut savoir qu’Adam Silver, le commissaire de la NBA, a publié deux déclarations précisant la position de la ligue par rapport au tweet de Daryl Morey. Deux déclarations. Cela dit, il regrette d’avoir dérangé les Chinois, mais il ne limitera pas la liberté d’expression des employés de la ligue.

Des mots qui n’ont pas calmé les chefs d’entreprises et les réseaux de diffusion gérés par l’État qui avaient prévu de programmer les matchs.
Par conséquent, ces derniers ainsi que les médias et les entreprises basés en Chine ont décidé de ne plus soutenir la ligue. On vous fait un petit récapitulatif.

LA CHINE SUSPEND LA DIFFUSION DES MATCHS DE PRÉ-SAISON NBA

La CCTV, le réseau de télévision public Chinois a cependant diffusé les deux matchs des Nets contre les Lakers. En parallèle, le réseau a fait une déclaration mardi dernier :

«Nous avons pris connaissance de la réponse du commissaire de la NBA, Adam Silver, par rapport aux propos inappropriés du GM des Houston Rockets, Daryl Morey. Nous sommes fortement insatisfaits et opposés à la demande d’Adam Silver de soutenir le droit à la liberté d’expression de Daryl Morey  » 

Ce n’est pas fini :

« Nous pensons que toutes les remarques qui remettent en cause la souveraineté nationale et la stabilité sociale ne font pas partie de la catégorie de la liberté d’expression. »

Au moins comme ça c’est clair. De plus, CCTV a ajouté qu’il étudierait toute coopération future et tous les échanges avec la NBA. À l’heure actuelle, la NBA a conclu un contrat de streaming d’une valeur de $1,5 milliards avec la société de médias chinoise, Tencent. En ce qui concerne Tencent, la société a mis les Rockets sur liste noire. Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement qu’elle suspend tous les reportages / streaming des matchs Houston Rockets. Pour ceux qui ont acheté un Pass unique pour voir Harden et Westbrook, ils peuvent désormais changer d’équipe.

NBA : TOP 10 DES SALAIRES DE LA SAISON 2019-2020

PLUS DE VENTE EN LIGNE DES BILLETS POUR LE MATCH NETS-LAKERS DE CE JEUDI

Les Brooklyn Nets et les Lakers ont un match ce jeudi 10 octobre à Shangai, dans la Mercedes-Benz Arena. C’est le Wall Street Journal qui a annoncé que les billets pour le match des deux équipes n’étaient plus disponibles en ligne. De plus, le Bureau de l’Éducation Chinois a annulé le Learn and Play Center. Un événement organisé par la NBA et les Nets dans une école primaire et qui rentre direct dans le programme NBA Cares.

LES CÉLÉBRITÉS CHINOISES S’EN MÊLENT

D’une façon générale, des célébrités chinoises boycottent la NBA depuis ce fameux tweet. Acteurs, musiciens, etc, décident de ne plus s’impliquer dans ces matchs de pré-saison en Chine. 

PLUS DE CONFÉRENCES DE PRESSE

Les autorités chinoises ont décidé d’annuler toutes les disponibilités de média que ce soit avant, pendant ou après les matchs des Nets face aux Lakers. De plus, l’association Chinoise de Basketball a déclaré qu’elle ne coopérera plus avec les Houston Rockets. Yao Ming, ancien joueur des Houston Rockets, est le président de la CBA.

NBA 2019-2020 : LES 15 MATCHS À NE PAS MANQUER CETTE SAISON

LES MARQUES CHINOISES ARRÊTENT LEURS ACCORDS AVEC LA NBA

Que ce soit Anta Sports, la marque qui sponsorise Klay Thompson (Golden State Warriors), la marque de sportswear Li-Ning, ou encore la Shangai Pundong Development Bank, toutes ont décidé de mettre fin aux contrats avec les Rockets et de stopper toutes les activités marketing liées à l’équipe. Ah, on oubliait Vivo, une compagnie de téléphone chinoise. Cette dernière arrête toute coopération avec la ligue en exprimant son grand mécontentement vis-à-vis de la déclaration d’Adam Silver concernant le tweet de Daryl Morey. 

Entre-temps, les vêtements estampillés Rockets sont remplacés par ceux d’autres équipes dans les magasins et sur internet.

LA RIPOSTE AMÉRICAINE

Ça fait cher le tweet n’est-ce pas ? Bien évidemment, du côté américain on ne se laisse pas faire. Un groupe de législateurs a signé une lettre envoyée à la NBA reprochant que celle-ci n’avait pas assez défendu Morey. De plus, la ligue posséderait une académie de formation en plein centre de la province de Xinjiang. Dans cette même province, il est dit que la Chine détiendrait un million d’Ouïghours dans “des camps de rééducation”.

La NBA est en train de vivre un moment difficile avec la Chine. D’une part, elle doit défendre les valeurs américaines dont la liberté d’expression. De l’autre, assurer ses entrées d’argent venant de la Chine. Le dilemme est que l’on voit bien que la NBA préfère les billets verts à l’intégrité de ses employés.

Pourquoi ne pas avoir fait rentrer les équipes après de telles réactions et conséquences ? La NBA pense-t-elle vraiment être capable d’arranger les choses avant le début de saison, le 22 octobre 2019 ? L’avenir nous le dira.

NBA : STEPH CURRY ET DAMIAN LILLARD AUX JO 2020 ?

SOURCE : SBNATION / Wall Street Journal /

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :
CYMPRESS

GRATUIT
VOIR