NBA : LES PLUS GRANDES RIVALITÉS DE L’HISTOIRE

Comme dans tout sport collectif, il y a des rivalités et la NBA n’échappe pas à la règle. Voici les plus grandes rivalités de l’histoire de la ligue.

BOSTON – LOS ANGELES LAKERS : UNE RIVALITÉ QUI DATE DES 50s-60s

La rivalité entre les Celtics et les Lakers remontent aux années 50. En effet, les deux équipes sont les plus vieilles de la NBA, ce qui les place déjà en tant que rivales. Leur première rencontre s’est déroulée le 9 novembre 1948. En finale NBA, les équipes se sont rencontrées 12 fois entre 1959 et 2010. Les Celtics sortent en tête avec 9 victoires contre 3 pour les Lakers.

Dans les années 1980, la rivalité se déporte sur les deux joueurs stars de chaque franchise : Larry Bird et Magic Johnson. Dans une interview, le meneur des Lakers déclare : À chaque fois que le calendrier était publié, j’entourais les deux matchs face à Boston. Pour moi, c’était les deux là, plus 80 autres matchs. Du côté de l’ailier des Celtics, la rivalité est tout aussi importante : « La première chose que je faisais chaque matin, c’était de regarder les statistiques de la veille pour savoir ce que Magic avait fait. Je ne me souciais de rien d’autre. »

Aujourd’hui, il est difficile de parler de rivalité comme à l’époque de Bird et Magic. Toutefois, entre 2007 et 2010, Kobe et le Big 3 de Boston (Pierce, Allen et Garnett), ont redonné des couleurs à ce duel historique. En 2008 et 2010, les équipes se retrouvent en finale NBA. Les Celtics remportent le titre en 2008 tandis que les Lakers prennent leur titre en 2010.

CHICAGO BULLS – DETROIT PISTONS : MICHAEL JORDAN FACE AUX BAD BOYS

La première rencontre entre les deux équipes a eu lieu en 1966. Cependant, il faut attendre les années 80 pour voir une vraie rivalité naître en NBA. En effet, elles vont se rencontrer 4 fois de suite en playoffs, entre 1988 et 1991.

À l’époque, la team Bad Boys de Détroit est réputée comme étant l’équipe la plus défensive et physique de la ligue. Menés par Isaiah Thomas, les Pistons vont les éliminer à chaque fois qu’ils les voient en Playoffs. Pour limiter l’impact de Michael Jordan, ils vont mettre en place la « Jordan Rules ». Le but était de simplement défendre très dur sur la star des Bulls. Il faut attendre 1991 pour que les Bulls les balayent enfin et remportent le titre cette même année.

NBA : LES 5 PLUS GRANDES RIVALITÉS DE L'HISTOIRE

Ce qui va mettre encore plus d’huile sur le feu, c’est que lors de l’élimination de Detroit, les joueurs quitteront le terrain sans saluer les joueurs de Chicago.

Depuis, la rivalité a perdu de sa superbe…

CHICAGO BULLS – NEW YORK KNICKS : LA RIVALITÉ DES ANNÉES 90s

Après la rivalité face aux Pistons, les Bulls n’ont plus de concurrent direct en conférence Est. À vrai dire, ils dominent la ligue de part et d’autre. Cependant, les New York Knicks veulent prendre la place des rois.

Pour ne rien changer, chaque affrontement entre les deux équipes laisse place à un jeu très physique voire brutal. Les Knicks ont deux stars à l’intérieur : Patrick Ewing et Charles Oakley. De 1988 à 1993, la rivalité est dominée par les Bulls avec Jordan et Pippen. Durant la saison 1993-1994, en l’absence de Jordan, New York s’impose finalement face à Chicago en playoffs avant de s’incliner en finale face à Houston. Avec le retour de MJ, les Bulls reprendront l’avantage avec l’histoire que l’on connaît.

Depuis, la rivalité persiste encore plus en dehors du terrain que sur le parquet. En 2016, on espère un renouveau de celle-ci quand Derrick Rose et Joakim Noah quittent les Bulls pour rejoindre les Knicks. L’effet attendu ne sera pas au rendez-vous, mais peu importe, la rivalité est ancrée dans les esprits pour toujours.

LOS ANGELES LAKERS – SACRAMENTO KINGS : LE CLASH DES ANNÉES 2000

Début 2000, cette rivalité voit le jour parce que les deux équipes ont des joueurs dominants. Les Los Angeles Lakers ont Shaquille O’Neal, Kobe Bryant et Rick Fox. En face, les Sacramento Kings possèdent Chris Webber, Jason Williams et Vlade Divac. Toutes deux luttent pour le top de la conférence Ouest, ce qui rend chaque match plus intense que le précédent.

La rivalité grandit parce que les rencontres entre les deux villes sont très disputées. Ce qui fait grimper la tension entre elles, c’est une bagarre lors d’un match de finale de conférence Ouest en 2002. Doug Christie et Rick Fox en viennent aux mains et écopent de match de suspension. Les Lakers s’imposent en finale 4-3 sur la série.

Aujourd’hui, cela n’a plus rien à voir. Même la période DeMarcus Cousins aux Kings ne suffit pas à redonner de son éclat à la rivalité.

GOLDEN STATE WARRIOS – CLEVELAND CAVALIERS : LA PLUS RÉCENTE

La plus récente de toutes ces rivalités est celle qui a opposé les Cleveland Cavaliers aux Golden State Warriors vers la fin des années 2010. Les deux équipes se sont rencontrées en finale NBA à 4 reprises entre 2015 et 2018.

Les Warriors ont remporté 3 des 4 finales avec des victoires écrasantes dans les deux dernières. Cette rivalité a été courte et s’est reposée sur LeBron James, Kyrie Irving et les stars de Golden State. Aujourd’hui tout a changé.

Ce qui était devenu un rendez-vous incontournable chaque année en finale NBA, est passé aux oubliettes, mais demeure toujours dans les esprits des gens. On en reparlera encore dans 30 ans vu comment les deux équipes ont dominé leurs conférences respectives pendant 4 années de suite.

LOS ANGELES LAKERS – LOS ANGELES CLIPPERS : LEBRON JAMES VS KAWHI LEONARD

Ce n’est pas une grande rivalité encore, mais elle le devient petit à petit. Chaque équipe dispose d’un duo de superstars prêt à tout donner sur le terrain à chaque match. Et puis, la rivalité entre villes est toujours plus forte surtout quand on se partage une grande ville comme Los Angeles.

NBA : LES 5 PLUS GRANDES RIVALITÉS DE L'HISTOIRE

Source : Wikipédia / CBS

%d blogueurs aiment cette page :