OCTOBER FACTION : C’EST PAS MAL…

October Faction nous invite dans un monde où la magie et les monstres vivent parmi les humains. Adaptée d’un comics du même nom, la série sur Netflix s’en sort plutôt bien sans pour autant marquer les esprits.

Même si de nombreux points divergent par rapport aux comics de Steve Niles et Damien Worm, October Faction sur Netflix suit la famille Allen. Qui sont-ils ? Les parents, Fred (JC MacKenzie) et Deloris Allen (Tamara Taylor) sont des membres de Presidio, une organisation mondiale clandestine qui protège les humains des monstres et de la magie. Ils ont des jumeaux, Viv (Aurora Burghart) et Geoff (Gabriel Darku). Tous vont faire face à des événements surnaturels qui vont déterrer les secrets les plus sombres de la famille Allen.

Bien moins sombre et gore que la bande-dessinée, la version Netflix est tout de même destinée aux plus de 16 ans. À ne pas mettre devant tous les yeux.

DUR D’ÊTRE PARENTS ET AGENTS SECRETS

Pour Viv et Geoff, leurs parents travaillent pour une compagnie d’assurance. La vérité est qu’ils parcourent le monde pour éliminer les menaces surnaturelles pour le compte de Presidio. Voulant retrouver un peu de calme dans leur vie de famille, ils décident de retourner dans leur ville natale de Barington où ils ont grandi. C’est alors que les secrets de famille commencent à faire surface et les jumeaux se retrouvent plus que jamais impliqués dans un monde plein de magie et de monstres.

Entre tout avouer à leurs enfants et les garder dans l’ignorance, Fred et Dolores font face à un choix cornélien permanent. De plus, les enfants qui se rapprochent de la majorité commencent à changer, littéralement. La crise d’adolescence en plus des mensonges de leurs parents ne vont pas faire bon ménage et cela va profiter à une personne. On ne spoile pas.

UN POINT POUR LE CASTING !

Mettant la famille au centre de tout, October Faction bénéficie d’un casting principal qui joue juste. On y croit et c’est ce qui est important. On sent la famille qui veut être modèle, mais qui n’y arrive tout simplement pas. À côté de ça, le casting secondaire n’est pas à déplorer, au contraire. La belle-mère de Dolores fait partie de nos coups de cœur tandis que la sorcière est surement le meilleur choix de casting tant elle est charismatique et mystérieuse. D’ailleurs, la seconde partie de la saison se focalise plus sur son histoire et on se prend d’affection pour elle, une fois que l’on comprend le pourquoi du comment.

OCTOBER FACTION : C’EST CORRECT

Sans en mettre plein la vue, October Faction reste dans son registre de série surnaturelle à moyen budget. Le mélange de magie et monstres sur fond de secret familiaux et de guerre entre les humains et les monstres marche plutôt bien. Le rythme est assez soutenu pour ne pas qu’on s’endorme et il se passe toujours quelque chose qui donne envie de regarder la suite. Les effets spéciaux sont bons, mais on est loin d’une grosse production. Si vous cherchez à avoir peur en regardant la série, passez votre chemin.

Quoi qu’il en soit, October Faction n’est pas la série de l’année, mais elle vous fera passer du bon temps tout de même. La saison 1 est surtout là pour installer le scénario et les personnages que l’on verra plus souvent dans la saison 2. En effet, la fin de la première laisse à croire qu’il y aura plus de batailles, plus de réponses à nos questions et surtout, plus de magie dans la prochaine saison.

October Faction est disponible sur Netflix depuis janvier 2020.

%d blogueurs aiment cette page :