QUAND MICHAEL JORDAN A JOUÉ MENEUR

On dit que les meilleurs joueurs peuvent jouer plusieurs positions. Michael Jordan ne déroge pas à la règle. En 1989, il a joué au poste de meneur pour les Chicago Bulls. Wow !

Michael Jordan joue toute sa carrière pour Chicago en tant qu’arrière. C’est son poste de prédilection. Cependant, lors de la saison 1988-1989, les Chicago Bulls sont à la traine et les Playoffs approchent à toute vitesse. Doug Collins, l’entraineur à l’époque, décide de mettre Michael Jordan en tant que meneur après une longue réunion avec ce dernier. En effet, MJ se plaignait du manque d’aide qu’il avait en attaque. De plus, le meneur des Bulls à l’époque, n’était pas le meilleur de la ligue. Décision prise.

Il faut tout de même rappeler qu’à ce moment, Michael Jordan a déjà été Rookie de l’année, MVP de la ligue, Meilleur défenseur de la ligue, trois fois dans l’équipe de la saison et deux fois meilleur marqueur de la NBA. Il a 25 ans.

MICHAEL JORDAN EXCELLE AU POSTE DE MENEUR

Lors de son premier match en tant que meneur, MJ marque 18 points, donne 15 passes décisives, prend 8 rebonds et réalise 3 contres. Les Bulls de Chicago s’impose 105 à 88 face aux Seattle Supersonics.

« Je commence à aimer ça. Je n’ai jamais pensé que je jouerais à cette position – moi, un arrière à vie. Mais ça aide. Je peux annoncer les tactiques et faire participer tout le monde en attaque. 

Michael Jordan

Le site CBS rapporte qu’entre le 11 mars et le 23 avril 1989, la ligne de statistiques en moyenne de Jordan est la suivante : 30,4 points, 10,7 passes décisives et 9,2 rebonds par match. Au total, il jouera 24 matches en tant que meneur. Ce n’est pas tout. Sur une série de 11 matchs, il réalise 10 triple-doubles. Du 21 mars au 4 avril, l’équipe remporte 8 matchs sur 9.

LES PLAYOFFS DE PG JORDAN

Chicago se qualifie pour les playoffs 1989 et Jordan continue de distiller les passes comme du pain chaud. Dans ses stats de post-saison, on compte sept matches à plus de dix passes décisives. En comparaison, Kobe n’a que neuf matches à plus de dix passes en Playoffs, en 20 ans de carrière. Au final, Chicago s’arrêtera en finale de conférence face à Detroit.

Cette année, Jordan va sortir des statistiques énormes :

Quart de final face aux Cleveland Cavaliers (3-2):

39.8 PPG

8.2 APG

5.8 RPG

3.0 SPG

Lors du dernier match, il termine avec 44 points, 6 passes décisives et 9 rebonds plus le panier décisif. Les Bulls passent au tour suivant grâce à une victoire 101-100.

Demi-finale face aux New York Knicks (4-2) :

35.7 PPG

8.3 APG

9.5 RPG

2.5 SPG

1.3 BPG

Durant cette série, Michael joue l’un des pires matchs de sa carrière. Au deuxième match, les Knicks le maintiennent à 15 points, 3 passes et 8 rebonds en plus de remporter la victoire. Bien évidemment, au troisième match, il terminera avec 40 points, 9 passes et 15 rebonds et une victoire de 33 points d’écart.

Finale de conférence face aux Detroit Pistons (2-4) :

29.7 PPG

6.5 APG

5.5 RPG

2.0 SPG

0.5 BPG

Face aux Pistons, MJ n’a pas démérité. À voir ses statistiques, il n’était pas mauvais, au contraire. Disons que les Pistons l’ont mieux canalisé que ses adversaires des tours précédents.

À LIRE AUSSI : LE JOUR OÙ MICHAEL JORDAN BRISA LE PLEXIGAS EN ITALIE

Clyde Drexler dira :

«Tout le monde doit le regarder avec le ballon. Les autres gars sont libres de se déplacer, et leurs pourcentages de tir vont monter en flèche. Je pense que (Jordan) gère mieux le ballon que Magic. (Jordan) rend tout le monde meilleur. Quand il s’habitue à cette position. . . « 

Quoi qu’il en soit, Michael Jordan a prouvé dans sa carrière que les posts d’arrière et meneur n’avaient pas de secrets pour lui. Les gens diront que LeBron est un joueur plus collectif et ce n’est pas faux quand on regarde leur carrière respective. Toutefois, tout n’est qu’une question de préférence et de style de jeu. Certains aiment les joueurs plus axés sur le scoring, d’autres sur le collectif, etc. Mais là, MJ ajoute encore une autre flèche à son arc.

Source : Amino / Wikipedia / CBS

%d blogueurs aiment cette page :