Santé Savez-vous que...

QUE RISQUONS-NOUS EN MANGEANT DE L’OR ?

Le fait de mettre de l’or sur sa viande, ses sushis et autres pâtisseries, ne date pas d’hier. Certes, depuis des siècles, l’être humain en a toujours consommé, mais est-ce vraiment bon pour notre santé de manger de l’or ?

Est-ce que manger de l’or est-il dangereux pour la santé ? Que risquons-nous ? En médecine, aurait-il des bienfaits thérapeutiques ? Sachez tout de même qu’en France, seule Diane de Poitiers serait morte après avoir consommé régulièrement de l’or. Sinon, il faut regarder dans le cinéma. Dans Goldfinger :

Encore, elle serait morte d’asphyxie ici et non à cause d’une mauvaise digestion causée par le métal. Ceci ne répond pas à la question…

EST-CE QUE JE PEUX MANGER DE L’OR DOCTEUR ?

Selon la diététicienne Alexandra Oppenheimer, pour que l’or soit comestible, il doit être de 23-24 carats. En effet, l’or que l’on retrouve dans nos bijoux est mélangé à d’autres métaux qui sont pour la plupart toxiques s’ils sont ingurgités.

En Europe, l’AESA (Autorité européenne de sécurité des aliments) désigne l’or dit comestible, l’E-175. Il prend ce nom quand il est utilisé comme additif, colorant alimentaire ou encore décoration alimentaire. Les dernières évaluations remontent à 2016.

De plus, d’un point de vue scientifique, l’or est chimiquement inerte. Cela signifie qu’il ne se « cassera » lors de la digestion. La diététicienne Cynthia Sass précise :

© Forbes

L’or comestible ne sera pas absorbé par le système digestif et donc, ne se retrouvera pas dans le sang. Cependant, il sera évacué comme tout le reste, au WC.

Elle ajoute tout de même que tout dépend de la quantité, de la taille et de la fréquence à laquelle vous consommez de l’or. (Ne faites pas comme Diane de Poitiers)

S’il y a bien un bémol, c’est le manque de recherche au sujet de la consommation d’or comme aliment.

MÉDECINE DORÉE

Si l’or avait des effets négatifs, on ne l’aurait pas utilisé en médecine pendant des siècles. À cela, il faut ajouter qu’il y a des études qui suggèrent que l’or possède des vertus anti-inflammatoires. Là-dessus, Gilles Mondoloni (médecin ostéopathe et oligothérapeute) a répondu à Marie Claire :

« Pris sous forme d’oligoélément, l’or stimule les capacités de défense et d’adaptation de l’organisme face aux perturbations du système immuni­taire. Après un choc physique (chute, intervention chirurgicale) ou psychique (déprime, cauchemars, chute de l’élan vital, infections à répétition), il renforce l’immunité et aide à lutter contre le stress. »

Pour le CNRS, l’or pourrait permettre d’améliorer la photothermie utilisée pour les cancers du cou et de la tête et la vectorisation. En effet, des tests réalisés sur des animaux ont montré des résultats prometteurs dans le traitement du cancer de la prostate et du pancréas par exemple.

L’OR REND BEAU ?

L’or est l’un des plus puissants antioxydants connu. Effectivement, mélangé à de l’eau colloïdale, il ralentit la dégradation des fibres de collagène et d’élastine au niveau de la couche du derme. Ceci donne un rayonnement de surface immédiat. Ce n’est pas nouveau car à ce qu’il parait, Cléopâtre faisait déjà pareil pour préserver son teint.

© Cocoage Cosmetics

Source : Food & Wine / Marie Claire

Publicités