RAYA ET LE DERNIER DRAGON : UNE BELLE HISTOIRE

Raya et le Dernier Dragon continue la tradition de Disney et ses héroïnes sauveuses du monde en abordant cette fois, le thème de la confiance.

DE QUOI PARLE RAYA ET LE DERNIER DRAGON ?

Raya et le Dernier Dragon nous fait suivre Raya (Kelly Marie Tran). Cette dernière part à la recherche du dernier dragon de Kumandra, Sisu (Awkwafina). Ce dragon est le seul capable de sauver son père, Chef Benja, et les habitants du royaume d’une menace appelée Druun. Cette aventure l’amène à découvrir toutes les factions qui peuple Kumandra et à se faire des amis sur la route. Comme tout bon Disney, elle devra faire face à une ennemie, Namaari, tout en apprenant à faire confiance aux autres.

RAYA ET LE DERNIER DRAGON : UNE BELLE ET POIGNANTE HISTOIRE
© Disney+

ÇA NOUS A FAIT PENSER À…

En regardant Raya et le Dernier Dragon, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Vaiana. Les deux héroïnes sont indépendantes, courageuses et intrépides, en plus d’avoir une bonne dose d’humour et de sarcasme. De plus, Disney concentre l’histoire sur une région du monde peu exploitée dans les dessins animés occidentaux, ici, l’Asie du Sud-Est.

RAYA ET LE DERNIER DRAGON : UNE BELLE ET POIGNANTE HISTOIRE
© Disney+

CE QU’ON PENSE DE LA RÉALISATION

Visuellement, Raya et le Dernier Dragon est tout simplement beau. Le niveau de détail et surtout le rendu de l’eau sont bluffants. En même temps, vu que l’histoire tourne autour d’un dragon d’eau, cela aurait été dommage de ne pas avoir une eau réaliste. Pour ce qui est de l’animation globalement, c’est très fluide et les scènes de combats (parce qu’il y en a) sont très bien réalisées. On sent qu’un travail particulier a été fait au niveau des chorégraphies.

Le casting et le doublage français est tout simplement excellent. Les voix collent aux personnages. C’est important parce que cela affecte l’immersion des spectateurs. De ce côté, rien ne m’a dérangé.

En ce qui concerne le scénario, au début j’ai eu un peu peur. Les 10 premières minutes nous expliquent un peu pourquoi on en est arrivé là. On nous explique les factions, l’histoire avec les dragons, les Druuns, pourquoi les humains sont divisés, etc. C’est beaucoup d’informations au début, mais leur reste du film nous fait comprendre pourquoi on en avait besoin. La fin justifie parfaitement les moyens. J’ai rarement été aussi à fond comme on dit dans un dessin animé Disney. La dernière fois remonte à Vaiana je crois, sinon faut chercher du côté de Pixar.

© Disney+

LA PERFORMANCE QUI NOUS A MARQUÉ

Raya est la star de ce dessin animé et elle le fait bien. Son duo avec Sisu aurait pu être meilleur, mais on est loin de l’impact d’Aladdin et le Génie par exemple. Je m’imaginais une complicité plus drôle, mais les blagues du dragon sortent un peu du contexte par moments. Comment dire… elles sont trop contemporaines pour le monde de Kumandra. En revanche, sa relation avec Namaari est géniale et complexe et c’est dans celle-ci que le personnage de Raya est le plus intéressant.

RAYA ET LE DERNIER DRAGON : UNE BELLE ET POIGNANTE HISTOIRE
© Disney+

NOTRE AVIS

Je n’avais pas vraiment regardé la bande-annonce avant et du coup, j’ai été très surpris par la qualité de Raya et le Dernier Dragon. Là où Vaiana nous parle d’espoir et de courage, Raya met en avant les relations humaines et la confiance. En effet, le dessin animé est plus profond qu’il n’y parait au début. Notre héroïne doit apprendre à faire confiance à nouveau aux êtres humains. C’est à cause d’eux qu’elle se retrouve seule, sans père. Puis, ce scénario nous parle, parce qu’à un moment où un autre, on a eu du mal à faire confiance à nouveau. Il touche une corde sensible chez beaucoup de gens. Cela me fait penser que les Disneys sont souvent assez sérieux dans les sujets qu’ils abordent, mine de rien. Du coup, ne vous faites pas avoir par le côté mystique et magique de Raya et le Dernier Dragon. Il vous fera réfléchir. Un peu comme La Reine des Neiges 2 qui aborde le deuil par exemple.

© Disney+

ALORS ?

Regardez-le vite ! Ma fiancée et moi, on a été conquis par ce Disney qui marque une nouvelle fois, la direction prise par le studio, de faire des dessins animés plus profonds, qui se rapprochent des Pixar.

%d blogueurs aiment cette page :