BLOG

SHADOW AND BONE : UNE PREMIÈRE SAISON RÉUSSIE

Shadow And Bone est mon nouveau coup de cœur fantastique sur Netflix, en attendant la saison 2 de The Witcher.

DE QUOI PARLE SHADOW AND BONE ? 

Shadow and Bone, c’est l’histoire d’Alina Starkov, une jeune cartographe pour la Première Armée. Elle vit à Revka Est, un monde  où humains, magie créatures étranges existent. Il y a aussi les Grisha. Des personnes capables d’utiliser la magie. Ces derniers sont utilisés comme soldat ou garde rapprochée des puissants.  Alina ne le sait pas encore, mais elle est destinée à sauver le monde et à faire disparaitre le Fold. Un mur d’ombre créé par un magicien surpuissant. Ce mur est habité par des monstres et empêche la réunification de Revka Est et Revka Ouest. Qui en est a l’origine  ? Comment pourra-t-elle le détruire ? Pour ça, il faut regarder la saison 1 de Shadow and Bone !

Photo Jessie Mei Li

ÇA ME FAIT PENSER À…

Shadow And Bone est une série fantastique. Quand on la regarde, on revoit Game of Thrones, The Witcher et toutes ces séries mêlant politique, humain et magie.

Photo Ben Barnes, Jessie Mei Li

ET LA RÉALISATION DE JUDAS AND THE BLACK MESSIAH

La série m’a plu dès le premier épisode. Je me suis posé pas mal de questions sur l’univers créé par Leigh Bardugo. Oui, Shadow And Bone c’est avant tout une trilogie à lire que je n’ai pas encore eu l’occasion d’avoir entre les mains. En tout cas, il n’est pas obligatoire de les avoir lus pour comprendre ce qui se passe. En effet, la série prend le temps d’expliquer le contexte dans lequel on se trouve. Pourquoi si fait ça, pourquoi ça est là, etc. Il y en a des choses à comprendre.

Visuellement, c’est très bon et les effets spéciaux sont super ! Le budget alloué à la série semble assez conséquent quand on voit les décors et les tenues des personnages. Du côté du scénario, Shadow And Bone nous fait suivre 3 aventures en parallèles. D’un côté, on suit Alina à la découverte d’elle-même et du monde qu’elle doit sauver. De l’autre on a Mal qui traverse beaucoup de choses. Le pauvre. Puis, on a Kaz et son équipe de Ketterdam. D’ailleurs, par moments, j’ai l’impression qu’on les voit bien plus qu’Alina.

Photo Amita Suman, Freddy Carter, Kit Young

LA PERFORMANCE QUI M’ A MARQUÉ

Malheureusement, l’un des bémols de Shadow And Bone est le choix de l’actrice jouant Alina (Jessie Mei). Je n’ai pas réussi à accrocher à son jeu d’actrice. Je ne dis pas qu’elle est nulle, mais plutôt que ce rôle n’est pas fait pour elle. Ou du moins, c’est l’impression que j’ai eu. On dirait une autre Kristen Stewart. Un visage qui a toujours la même expression. C’est dommage surtout quand je la compare aux autres actrices et acteurs de la série. Notamment, le sosie (ou petite sœur cachée, mais personne ne sait) du top model Iskra :  Danielle Galligan.

Photo Danielle Galligan

MON AVIS

Je dois avouer que j’étais à la fois fasciné et sceptique à l’idée de me lancer de cette nouvelle série. Ce genre de productions se ressemblent tellement entre elles qu’il est difficile de se lancer. À chaque fois, il faut apprendre de nouveaux noms de créatures, de pouvoirs, de règles, de régions, etc. Cependant, Shadow And Bone réussit à faire tout ça sans être lourd et ennuyeux. La diversité des personnages, l’époque prussienne et l’intrigue principale font que je ne me suis pas ennuyé. Les scénaristes titillent ma curiosité à chaque épisode et c’est ce qui marche le mieux. La saison 2 promet beaucoup de choses et je pense que nos amis vont évoluer eux aussi.

Photo Gabrielle Brooks, Jasmine Blackborow, Jessie Mei Li

ALORS ?

N’attends plus !

%d blogueurs aiment cette page :