TEST : THE LAST OF US PART II (SANS SPOIL)

Si le studio à la firme étoilée brille par sa capacité à faire attendre les joueurs, on peut en dire autant de Naughty Dog. On a attendu 7 longues années avant de voir le retour du Duo Ellie & Joel ! Si The Last of Us, premier du nom, a laissé une empreinte mémorable dans la fin de vie de la PS3, peut-on en dire de même de son successeur ? C’est ce que nous allons voir dans ce test sans spoilers !

UNE TROP LONGUE ATTENTE ?

Annoncé en fin 2016, lors de la PlayStation Experience, il a fallu attendre 4 longues années supplémentaires pour voir apparaître le petit prodige du studio californien. On imagine que c’est le temps qu’il fallait à Ellie pour grandir in-game (rires). En effet, dès le trailer on peut se rendre compte que nous n’avons plus à faire à une adolescente de 14 ans, mais à une jeune adulte endurcit par les dures épreuves qu’elle a traversé

TEST : THE LAST OF US PART II (SANS SPOIL)

Si The Last of Us 1 nous a marqué par son gameplay, son scénario émotionnellement touchant, et son mode multijoueur très bien pensé (pour l’époque), Uncharted 4 The Thief’s End est longtemps resté pour nous, le jeu le plus abouti de la firme à la patte rouge.

Non seulement il n’a pas pris une ride depuis sa sortie début 2014 sur PS4, mais il nous a fait véritablement vivre une expérience unique. La durée de vie et le scénario nous plongent tantôt dans l’enfance de Nathan Drake, dans sa vie d’adulte, de voleur ou encore dans celle d’un très célèbre « renard des plateformes« . Autant dire que la barre était très haute pour un jeu next gen.

Cependant, 6 ans plus tard, force est de constater que Naughty Dog n’a pas dit son dernier mot. La seconde partie de The Last Of Us fait son entrée sur la fin de la console (tout comme son prédécesseur), et déjà plusieurs questions surgissent : était-ce vraiment nécessaire de réaliser une suite ? La fin de The Last of Us et les précisions apportées sur Left Behind n’étaient-elles pas déjà suffisantes ? Le studio arrivera-t-il à proposer un scénario pertinent, plus de contenus, un meilleur gameplay et tout ça sans dénaturer le premier épisode ? Cette si longue attente en valait-elle vraiment la peine ?

TEST : THE LAST OF US PART II (SANS SPOIL)

La vengeance est un plat rempli d’infectés

Quatre ans après la fin des événements du premier épisode, Joël et Ellie retournent à Jackson, dans le Wyoming. Ils y ont trouvé refuge et mènent une vie paisible malgré la menace constante des infectés.

Malheureusement, cette tranquillité va rapidement laisser place à l’horreur lorsqu’un événement tragique va les frapper en plein cœur du refuge. En quête de vengeance, la jeune femme décide de trouver et de faire payer un à un, les responsables de cette tragédie.

Plongée dans une lutte entre le bien et le mal, Ellie devra faire face aux conséquences de ses actes, aussi bien physiques qu’émotionnelles.

TEST : THE LAST OF US PART II (SANS SPOIL)

Un savoir-faire maîtrisé

On s’attendait à un chef-d’œuvre avec ce nouveau titre de chez Naughty Dog et le moins qu’on puisse dire, c’est que The Last of Us Part II en a à revendre.

Fort de leur expérience sur des triples A comme Uncharted 4 ou plus récemment Uncharted : The Lost Legacy, le studio américain a mis en avant tout son savoir-faire dans cette suite pour proposer une réalisation poussée dans les moindres détails.

Il n’y a qu’à voir la finesse dans les mouvements des doigts d’Ellie, lorsqu’elle joue de la guitare, l’expression faciale qui accentue l’immersion et véhicule des émotions positives.

TEST : THE LAST OF US PART II (SANS SPOIL)

L’intrigue se déroule dans un terrain de jeu vaste et varié. En plein milieu d’un monde post-apocalyptique en proie à la nature, qui semble ici également avoir repris ses droits. En plus de 5 ans (la pandémie a eu lieu en 2013, et cette suite se déroule en 2018), les paysages ont donc largement eu le temps de changer. Bien que certains décors restent lugubres et sombres, on prend plaisir à parcourir les environnements extérieurs, en traversant des décors enneigés, des vastes pleines ou des parcours d’obstacles à travers les rochers.

Les décors sont saisissants et les paysages et panoramas à couper le souffle. La moindre animation est là pour nous rappeler le travail colossal effectué par Neil Druckmann et son équipe. On le voit d’ailleurs suffisamment dans les différents trailers dévoilés jusqu’à présent et notamment le dernier retransmis lors du State of Play : l’herbe qui bouge en fonction des mouvements d’Ellie, les animations lorsqu’elle perfectionne son arme, les phases de gameplay dans l’eau, etc.

Un scénario qui nous tient en haleine

La direction scénaristique du jeu est centré autour d’une vendetta. Et quoi de mieux qu’une modélisation très aboutie des personnages pour nous le montrer ? Le visage et les expressions d’Ellie sont d’une précision incroyable, que ce soit pendant les phases de gameplay, les cinématiques ou encore les animations en temps réel.

On ressent très clairement toute la haine et la rage qui l’animent. En ce qui concerne les paysages, les animations, les effets de lumière ou encore les autres protagonistes du jeu, le studio a fait un travail très minutieux.

Les jeux AAA comme The Last of Us sont de plus en plus précis en termes de détails et d’animations. Cela demande du temps et beaucoup de travail. Mais quand on voit le résultat, on oublie très vite l’attente. La qualité d’un jeu c’est comme une poudre magique.

La survie et l’artisanat The Last of Us ont été reconduits dans cette suite et deviennent des atous majeurs de cette dernière. Certains ajouts majeurs ont été apportés pour rendre le gameplay encore plus réaliste et plus convaincant une fois la manette en main. Quelques nouveautés bien amenées poussent encore plus loin le réalisme. Par exemple lorsque notre héroïne perfectionne ses armes (voir le dernier State of Play).

D’ailleurs, Ellie trouvera tout un arsenal pour se défaire de ses ennemis et assouvir sa soif de vengeance. De nombreux éléments seront à ramasser tout au long de l’aventure pour pouvoir crafter et améliorer ses armes.

Le gameplay est toujours aussi jouissif, on prend du plaisir à essayer de finir le jeu en étant furtif. En prenant son temps, en analysant le positionnement des ennemis et en essayant de trouver le meilleur chemin pour s’en débarrasser en passant inaperçu.

Ou alors, en y allant comme un bourrin, fusil à l’épaule et couteau en main. Prêt à en découdre, dans des affrontements directs. Quelle que soit l’approche, vos ennemis réagiront en conséquence.

Une réussite pour Naughty Dog ?

The Last of Us 2 est sans conteste une des plus belles claques qu’on attendait cette année. Elle concentre l’essence même de tout ce qui se fait de mieux dans les jeux vidéos jusqu’à présent. Elle marque brillamment la fin de vie de la PlayStation 4 (et peut être le début de la PS5 ?) car c’est sans aucun doute, la dernière grosse production de Naughty Dog sur cette console.

Le studio nous a donc montré tout ce que la console avait dans le ventre en nous proposant un jeu à la réalisation somptueuse digne des plus grands films hollywoodiens.

Cette suite n’est pas parfaite, néanmoins elle a le mérite d’assumer totalement ses choix de rôle et ses orientations scénaristiques.

Une chose reste certaine, la licence The Last of Us est l’une des plus emblématiques de la Playstation. Neil Druckmann n’est d’ailleurs pas fermé à une troisième partie. La question reste donc ouverte. Cependant, tout comme Uncharted, il va falloir trouver le juste équilibre, le bon moment pour s’arrêter et ne pas tomber dans l’excès.

En attendant, savourez chaque moment, prenez votre temps pour découvrir chaque facette de l’histoire du gameplay. Ne commencez pas cette suite si vous n’avez pas joué au premier, pour ne pas louper l’occasion de bien comprendre certaines subtilités du scénario.

The Last of Us Part II est un jeu exceptionnel, une formidable aventure et une expérience unique. Il est clair qu’il marquera un très grand nombre de joueurs.

the-last-of-us-2-artwork-1

La note

Points positifs :

  • Un jeu prenant et addictif
  • Une narration qui nous laisse en émoi
  • La capacité du studio à se renouveler
  • Un doublage de très bonne qualité
  • Le graphisme et les environnements sont magnifiques
  • Des personnages attachants
  • Une excellente durée de vie
  • Dialogues très crédibles
  • Ellie dans son meilleur rôle
  • Une ambiance sonore ultra immersive
  • Un questionnement sur nos vraies problématiques sociales

Points négatifs :

  • Le gameplay redondant pour ceux qui ont déjà fait le 1er opus
  • L’IA n’est pas très futée, à moins d’augmenter la difficulté
  • Missions secondaires maquillées sous la forme d’une mission principale
%d blogueurs aiment cette page :