THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAIS TROP RAPIDE POUR NOUS…

Personnages charismatiques et pouvoirs divins, The God of High School a tous les ingrédients du bon shônen, mais va beaucoup trop vite…

À l’origine, The God of High School est un webtoon coréen créé par Park Yong-Je . On y suit les aventures de Jin Mo-ri, un lycéen doué en taekwondo, qui décide de participer à un tournoi inter-lycées d’arts martiaux : God of High School. Une fois là-bas, il fait la rencontre de deux autres combattants Han Dae-WI et Yu Mi-Ra . Ensemble, ils forment un trio inséparable tandis que le tournoi se révèle être bien plus qu’une simple compétition pour adolescents.

UN POTENTIEL GÂCHÉ PAR LE MANQUE DE TEMPS

The God Of High School ne révolutionne pas le genre, loin de là. On retrouve les principes qui font le succès des shônen comme DBZ ou Naruto. Un héros qui n’abandonne jamais, une amitié infaillible avec ses compagnons, de la mythologie, des supers pouvoirs (Charyeok ou pouvoir d’emprunt) et de la baston à tout-va. Le menu maxi best of classique.

THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAISTROP RAPIDE POUR NOUS...

Bien évidemment, il y a une histoire de destin derrière ainsi qu’un ennemi surpuissant qui regarde tout ça de loin, etc. En bref, on ne change pas une formule qui gagne depuis des décennies. Cependant, tout va bien trop vite au bout des trois premiers épisodes. Le changement de rythme est radical. On passe d’épisodes centrés sur les trois personnages principaux à un enchainement d’événements qui, de notre point de vue, semble ne pas avoir de liens et pourtant si. Le problème est que rien n’est expliqué en profondeur.

THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAISTROP RAPIDE POUR NOUS...

Un coup, c’est un tournoi normal, puis les combattants ont des super pouvoirs. Ensuite, un méchant apparaît et veut détruire le monde. Tout ça pour dire, que c’est un peu brouillon sur les 10 autres épisodes. Qui est ce méchant, pourquoi veut-il faire ça ? On n’oublie pas de préciser que les passages montrant l’évolution du trio sont bâclés voire inexistants. C’est dommage car pour s’attacher aux héros, il faut bien qu’on les voit à l’écran. Dans God of High School, le problème est que l’on voit trop de personnages différents et la plupart n’apportent rien à la conclusion de la saison… Peut-êtres ils auront un rôle plus tard…

Est-ce que c’est le nombre d’épisodes qui a obligés le studio a accéléré les choses ? Probablement…mais l’idéal aurait été de faire une saison bien plus centrée sur le tournoi et faire évoluer l’anime au fil des saisons.

THE GOD OF HIGH SCHOOL ET SON ANIMATION FLUIDE

THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAISTROP RAPIDE POUR NOUS...
Jin Mori

Ce qui surprend dès le départ quand on regarde The God of High School, c’est la fluidité de l’animation. Certes, ce n’est pas Demon Slayer, mais les combats sont très bien animés. Un soin tout particulier a été apporté au style graphique qui rappelle le webtoon. C’est coloré, c’est drôle sans être enfantin. Toutefois, l’anime est assez violent donc âmes sensibles s’abstenir.

THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAISTROP RAPIDE POUR NOUS...

ENTRE DBZ ET NARUTO

THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAISTROP RAPIDE POUR NOUS...

Jin Mori nous fait penser tout de suite à Son Goku. Il n’est pas le plus futé dans la vie, mais dès qu’on parle combat, son instinct n’a pas d’égal. Il aime manger et se battre en plus de prendre soin de ses amis, même ceux qu’il connait que depuis dix minutes. C’est typique du héros de shônen et donc de ce côté, nous ne sommes pas perdus. Il est attachant. D’un autre côté, on pense à Naruto devant l’écran. Les techniques et autres pouvoirs spéciaux sont plus proches de ce qu’on voit chez nos amis de Konoha. Ici pas de rayons de lumières, mais plutôt des incantations et invocations, voir des transformations assez glauques.

THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAISTROP RAPIDE POUR NOUS...

Autre point fort de The God of High School, c’est le rôle des amis de Jin Mori. Ils servent à quelque chose et n’ont pas besoin de son aide pour s’en sortir. D’ailleurs, ils ont tous deux leurs points forts et points faibles et savent nous surprendre. Quant aux antagonistes, ils sont pleins de charisme et semblent vraiment très forts. D’ailleurs, l’anime se garde bien de nous montrer tout leur potentiel au départ, mais fini par tout dévoiler un peu trop vite… dommage.

THE GOD OF HIGH SCHOOL : BON, MAISTROP RAPIDE POUR NOUS...

Après une première saison accélérée en 13 épisodes, on a hâte de voir la suite. Il y a de nombreux personnages qui n’attendent que ça pour partager leur histoire. C’est là aussi, l’autre richesse de The God of High School. Tout ne tourne pas autour de Jin Mori et il se passe pas mal de choses même lorsqu’il n’est pas à l’écran. On aura probablement plein de réponses à nos questions dans la seconde saison.

The God of High School est disponible sur Crunchyroll

%d blogueurs aiment cette page :