THE UMBRELLA ACADEMY S2 : LOURD !

La saison 2 de The Umbrella Academy s’est fait attendre, mais elle n’a pas déçu. Au contraire, elle réussit là où beaucoup d’autres échouent !

En général, quand la première saison d’une série est géniale, on se retrouve avec une deuxième saison en demi-teinte. Est-ce que c’est dû à nos grandes attentes ? Probablement. Cependant, The Umbrella Academy a compris ce qu’il fallait faire dans une suite. Rebondissements, secrets dévoilés, nouvel ennemi et une certaine logique respectée sont le parfait mélange pour une saison 2 réussie.

THE UMBRELLA ACADEMY S2 : LOURD !

UNE RÉALISATION AU TOP

Alors là, tout simplement super. Jeremy Slater et Steve Blackman ont su élever le niveau par rapport à la première saison. La photographie est géniale tout comme les plans qui font encore plus cinéma qu’auparavant. On constate aussi une amélioration au niveau des effets spéciaux, mais ça, c’est sûrement grâce à une augmentation de budget.

On ne s’ennuie pas du premier au dernier épisode de The Umbrella Academy. Le rythme de la série est tout simplement maitrisé. Chaque épisode apporte son lot de rebondissements et mystères sur fond de covers musicales bien trouvés. Ce retour dans les 60s donne un ton spécial à toute la série et on adore. Que ce soit les costumes, les couleurs ou l’ambiance globale de la série, on découvre quelque chose de nouveau sans pour autant être perdu et ça, c’est super.

THE UMBRELLA ACADEMY S2 : LOURD !

BACK TO THE 60S

On retrouve la famille Hargreeves dans les années 1960, à Dallas, aux États-Unis. Cinq a fait voyager tout le monde dans le temps dans le but de sauver le monde de l’apocalypse. Seulement, à l’arrivée, ils sont tous séparés non pas par lieu, mais par date. Cinq (Aidan Gallagher) doit retrouver ses frères et sœurs avant qu’une nouvelle fin du monde ne se produise, cette fois, dans 10 jours, en 1963.

THE UMBRELLA ACADEMY S2 : LOURD !

Mine de rien, en lisant le synopsis on se dit « Bon en fait, c’est le scénario de la saison 1 sauf qu’on sait déjà qu’il y aura une fin du monde ». Oui et non. Là, où les scénaristes nous surprennent c’est que cette fois, la fin du monde ne nous tombe pas dessus sans prévenir. Ici, c’est une course contre la montre pour la prévenir. Comment faire pour éviter qu’un tel événement se produise sans savoir où sont les seules personnes capables de l’empêcher ?

Cette nouvelle aventure est aussi utilisée comme excuse pour nous apprendre pas mal de choses sur l’origine de l’Umbrella Academy et leur père, Reginald Hargreeves. La saison 2 est là pour répondre à plusieurs questions, mais aussi pour en soulever de nouvelles dans la tête des téléspectateurs.

THE UMBRELLA ACADEMY S2 : LOURD !

THE UMBRELLA ACADEMY 2.0

Tous les ingrédients qui ont fait le succès de la première saison sont là. On a toujours en face de nous, une famille dysfonctionnelle, mais qui s’aime. D’ailleurs, on voit notre équipe sous un autre jour alors que chacun combat ses démons intérieurs. Mention spéciale à Klaus (Robert Sheehan) qui encore une fois reste le plus coloré de tous les membres. On ne va pas en dire trop, mais chacun d’eux a dû s’acclimater à cette nouvelle vie dans le passé en prenant soin de ne pas trop l’influer si possible. En effet, qui dit voyage dans le temps, dit distorsion dans l’espace temps. Si vous avez vu l’Effet Papillon, vous comprendrez.

THE UMBRELLA ACADEMY S2 : LOURD !

Enfin, The Umbrella Academy joue juste du début à la fin et respecte autant que possible la bande dessinée. En tout cas, on espère que vous vous souvenez bien du dernier épisode de la première saison…

The Umbrella Academy est disponible sur Netflix.

%d blogueurs aiment cette page :